Sommaire

Hôpital: taux de suicide des médecins inquiétant

'Le taux de suicide parmi les médecins est plus élevé que celui de la population générale', indique le Dr Betrand Gilot, psychiatre. Entre 1976 et 2002, l’INVS indique effectivement un taux de mortalité par suicide de 34,3 pour 100 000 professionnels de la santé et de l’action sociale, contre 25,1 pour 100 000 salariés tous secteurs confondus, et 33,4 pour la population générale.

Rappel des faits: En juillet 2011, un interne des urgences de Rouen se suicide après sa garde. Le syndicat Amuf avait alors évoqué l’ 'épuisement professionnel, dépressions avec passages à l'acte, accidents de trajet liés notamment à la fatigue' touchant les médecins, les infirmiers et les aides soignants. A la fin de ce même mois, c’est un médecin urgentiste de Lannion (Côtes d’Armor) qui se donne la mort. En avril 2010, c’est un anesthésiste de l’hôpital de Montpellier qui se suicide après une erreur médicale.

Comment expliquer ces suicides? ‘Les anesthésistes mais aussi les psychiatres font partis des médecins les plus à risque du suicide. Non pas que leur charge de travail soit plus élevée mais ils sont au plus près de la souffrance humaine et de la réflexion autour de la mort’, explique le Dr Bertrand Gilot. Il nous fait également remarquer que les personnels du Samu sont plus à risque de suicide. ‘Confrontés à la mort et au suicide quotidiennement, l’idée leur viendra plus naturellement que d’autres gens pour qui cette alternative demeure lointaine’, indique le spécialiste.

Sources

- Suicide dans l'entreprise: l'ultime témoignage, CNRS

- Observatoire du stress et des mobilités forcées, France Telecom

- Suicide et activité professionnelle en France: premières exploitations de données disponibles, 2010, INVS

- Projet Cosmop: Cohorte pour la surveillance de la mortalité par profession, 2005, INVS

Remerciement au Dr Bertrand Gilot, psychiatre

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.