Sommaire

Police: 40 à 50 suicides par an

Il y a aurait 40 à 50 suicides de policiers chaque année en France. Selon une étude de l’Inserm rendue publique en 2010, leur risque de suicide serait supérieur à 36% à celui du reste de la population. On compte environ 32,4 suicides pour 100 000 agents.

Rappel des faits: En septembre 2011, trois policiers se suicident en l’espace de deux heures en région parisienne. En mars 2011, un policier strasbourgeois âgé de 38 ans se suicide avec son arme de service. La liste est longue et dramatique.

Comment expliquer ces suicides? ‘Deux choses peuvent expliquer le plus fort risque de suicide parmi les policiers. Un, le service moral de leur mission est initialement très élevé et très idéalisé. Or, ils sont généralement confrontés à une désidéalisation très violente qui ne correspond pas à l’éthique imaginé. Deux, il y a un manque de reconnaissance de la société et parfois de la hierarchie’, explique le Dr Bertrand Gilot, psychiatre. A cela peut s'ajouter la confrontation fréquente avec la mort. Par ailleurs ‘se suicider avec son outil de travail, l’arme de service pour le policier, a toujours un sens très lourd dans l’interprétation du suicide’, note le spécialiste.

A noter: Le taux de suicide est également élevé parmi les gendarmes avec un taux de 31 suicides pour 100 000 agents en 2008 et chez les militaires avec environ 20 suicides pour 100 000 professionnels par an entre 2003 et 2008. (1)

(1) Suicide et profession, épreuve d'oral sur dossier en sociologie, session 2011

Sources

- Suicide dans l'entreprise: l'ultime témoignage, CNRS

- Observatoire du stress et des mobilités forcées, France Telecom

- Suicide et activité professionnelle en France: premières exploitations de données disponibles, 2010, INVS

- Projet Cosmop: Cohorte pour la surveillance de la mortalité par profession, 2005, INVS

Remerciement au Dr Bertrand Gilot, psychiatre

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.