Sommaire

La Poste: une salariée se défenestre du 4e étage

Entreprise française employant plus de 240 000 personnes, La Poste a perdu deux salariés par suicide en un peu plus d'un an.

Rappel des faits: En septembre 2011, une salariée se suicide sur son lieu de travail, au Centre financier de La Poste à Paris (15e arrondissement), en se défenestrant du 4e étage. La CGT souligne alors qu'elle ‘ne cesse de dénoncer les pressions engendrées par les restructurations permanentes décidées à la Poste au nom de la rentabilité financière’. En mars 2010, c’est un homme employé au centre de tri postal de Saint-Etienne du Rouvray (près de Rouen), qui s’est jeté du 4e étage de son immeuble. Dans une lettre laissée à son épouse, il se disait victime de ‘harcèlement’ de la part de sa hiérarchie. Dépressif, il avait tenté de se suicider sur son lieu de travail en juin 2008.

Comment expliquer ces suicides? ‘Se suicider sur son lieu de travail est lourd de sens, ça oriente la réflexion des survivants vers la cause de la souffrance éprouvée par la personne’, explique le Dr Bertrand Gilot, psychiatre. Dans les grandes entreprises comme La Poste, le spécialiste nous explique que ‘les gens se sentent souvent emprisonnés, ils ne s’imaginent pas et ne s'autorisent pas à s'imaginer travailler ailleurs’. Donc ils continuent à porter leur fardeau au quotidien… jusqu’au jour où tout bascule.

Sources

- Suicide dans l'entreprise: l'ultime témoignage, CNRS

- Observatoire du stress et des mobilités forcées, France Telecom

- Suicide et activité professionnelle en France: premières exploitations de données disponibles, 2010, INVS

- Projet Cosmop: Cohorte pour la surveillance de la mortalité par profession, 2005, INVS

Remerciement au Dr Bertrand Gilot, psychiatre

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.