Sommaire

Deuil pathologique : comment le surmonter ?

Deuil pathologique : comment le surmonter ?© Adobe Stock

Le risque d’avoir des difficultés à faire son deuil est d’autant plus grand si la mort du défunt est inattendue. "L’annonce du décès est un élément clé. Il peut constituer un véritable traumatisme s’il est brutal. Plus elle sera bordée d’empathie, plus elle favorisera un deuil normal", reconnaît le psychologue Boris Charpentier. Il rappelle : "des mesures de prévention et d’accompagnement sont susceptibles de prévenir le deuil pathologique en amont notamment en impliquant au maximum les proches aux soins de fin de vie. Cette phase d’accompagnement permet de se préparer psychologiquement à la perte de l’être cher et de minimiser au maximum la brutalité de l’événement".

Si vous êtes en grande détresse après la disparition d’un proche, il ne faut pas hésiter à vous tourner vers votre médecin traitant ou un psychologue. "Différentes prises en charge peuvent être proposées en fonction du diagnostic, rappelle notre expert. Pour les deuils pathologiques, les plus sévères, un traitement médicamenteux est souvent indiqué en complément d’une prise en charge psychothérapeutique".

Il précise : "en fonction du profil et du diagnostic, il peut s’agir d’une thérapie de groupe ou d’une thérapie cognitive et comportementale. Dans certains cas et notamment lorsque la perte a été brutale et inattendue, la thérapie EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) est indiquée. Il s’agit de la thérapie de prédilection en ce qui concerne les ESPT (état de stress post-traumatique). La thérapie va alors permettre d’intégrer les traumatismes au niveau neuro-émotionnel".

Sources

Merci au psychologue Boris Charpentier. Vous pouvez le retrouver sur son site internet

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.