Sommaire

Deuil complexe et persistant : qui sont les personnes les plus à risque ?

Deuil complexe et persistant : qui sont les personnes les plus à risque ?© Adobe Stock

L’adaptation à la perte d’un être cher varie d’une personne à l’autre en fonction de son passé, de son caractère, mais également de sa culture. "Il existe de grandes différences entre les réactions et les émotions. Chacun expérimente le deuil d’une manière unique et nuancée et il convient d’en respecter le rythme de chacun", rappelle le psychologue Boris Charpentier.

S’il est difficile de présager du comportement d’un endeuillé, certains facteurs permettent toutefois d’identifier les personnes qui ont un risque de traverser un deuil pathologique :

  • les décès violents et/ou inattendus : suicide, mort brutale (attentats, catastrophe naturelle, accidents de voiture), disparition simultanée de plusieurs proches ;
  • des relations très proches : enfants, époux, parents... les parents ayant perdu un enfant sont plus susceptibles de développer un deuil pathologique ;
  • les rapports marqués par l’ambivalence peuvent aussi conduire à un deuil compliqué ;
  • l’âge : les enfants et personnes âgées semblent plus touchés par ce trouble ;
  • les personnes qui présentent des antécédents psychiatriques (trouble de la personnalité, dépression…) ;
  • l’absence de support psychosocial : manque de soutien affectif et relationnel… ;
  • des difficultés personnelles importantes : maladie, chômage, crise morale.

Sources

Merci au psychologue Boris Charpentier. Vous pouvez le retrouver sur son site internet

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.