Sommaire

La perte du plaisir

La perte du plaisir"La perte du plaisir est caractéristique de la dépression : nous l'appelons « anhédonie »", indique le Dr Alain Gérard psychiatre. "C'est une perte progressive. Au point que la personne ne s'en aperçoit pas. Elle peut se dire « je ne ressens plus les choses comme avant », sans en parler spontanément. Elle devient indifférente à ce qu'elle aime, c'est plus souvent l'entourage qui s'en rend compte." De même "la dépression est une maladie des émotions où l'on observe souvent soit une hyper-émotivité (on pleure pour un rien) soit une froideur." La perte de la libido va bien sûr souvent de paire avec cette aplatissement de la capacité à se réjouir.

Quand consulter ? Si la perte du plaisir s’associe à d’autres signes comme la fatigue, les troubles du sommeil, l’anxiété, la dévalorisation de soi… et persiste quotidiennement pendant au moins une dizaine de jours, mieux vaut consulter.

mots-clés : Maladie estomac
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.