Michelle Obama souffre d'une "légère dépression"

La femme de l'ex-président américain n'est pas en grande forme. Dans un podcast diffusé sur Spotify, elle affirme souffrir d’une “légère dépression”.

Michelle Obama est une femme forte... mais qui a aussi ses faiblesses. Dans le dernier épisode en date de son podcast, diffusé mercredi 5 août sur Spotify, elle évoque un "fardeau" qu'elle n'avait pas ressenti depuis longtemps.

Une “légère dépression” en raison du confinement, du racisme et du gouvernement Trump

L’ex-Première dame des États-Unis affirme souffrir d’une “légère dépression” en raison du confinement dû au Covid-19... mais aussi à cause des "luttes raciales dans son pays", ainsi que de “l’hypocrisie” de l’administration Trump. 

"Je me réveille en pleine nuit parce que quelque chose me préoccupe, ou parce que je ressens un poids", explique-t-elle dans le podcast. "J'essaie de faire du sport, mais il y a eu des périodes pendant cette quarantaine où je n'avais juste pas le moral."

Michelle Obama, dit aussi passer "par ces hauts et ces bas émotionnels que tout le monde ressent". Des moments "pendant lesquels on ne se reconnaît pas".

"Ce n'est pas une époque pendant laquelle on s'épanouit spirituellement", déplore-t-elle.

L'administration de Trump serait "hypocrite" selon l’ex-Première dame

"Je sais que je passe par une forme de dépression légère", confie-t-elle. "Pas seulement à cause de la quarantaine, mais aussi à cause des luttes raciales. Et voir cette administration, voir son hypocrisie, jour après jour, c'est démoralisant", conclut l'ex-Première dame des États-Unis.

Pour rappel, les États-Unis subissent ces derniers mois des manifestations antiracistes sans précédent, qui ont éclaté suite à la mort de George Floyd fin mai sous le genou d’un policier blanc.

Dépression : les premiers symptômes

La dépression est un état durable, caractérisée par un ensemble de symptômes. Elle ne doit pas être confondue avec un simple "coup de blues" passager. 

Dans un premier temps, l’individu en souffrance ressent une fatigue intense qu’il ne parvient pas à expliquer de manière rationnelle. Faire face aux obligations du quotidien devient une véritable épreuve.

La concentration et la mémoire s'en trouvent fréquemment affectées, mais aussi le sommeil et l'appétit. Une perte de confiance en soi et un sentiment de culpabilité accompagnent souvent l'état dépressif.

La personne atteinte de dépression éprouve également une mélancolie et une tristesse profondes qui l’angoissent terriblement.

Elle peut alors perdre peu à peu tout intérêt pour sa vie professionnelle, amoureuse et sociale.

État dépressif : comment s'en sortir ?

Lorsque l’on constate les signaux d’alerte de la dépression (fatigue chronique, tristesse, troubles alimentaires, angoisses, idées noires...), il ne faut pas hésiter à consulter rapidement un professionnel qualifié.

Celui-ci analysera votre état et distinguera votre degré de dépression (dépression légère ou modérée ou dépression plus sévère).

Une fois le diagnostic établi, celui-ci proposera généralement une psychothérapie, accompagnée parfois d’un traitement médicamenteux sous forme d’antidépresseurs, selon la gravité de la dépression.

L'hypnose - qui repose sur le lâcher-prise, la relaxation, la suggestion et la mobilisation de ressources propres à la personne - peut également s'avérer efficace.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.