L’actrice Sophie Turner se confie sur sa dépression

Publié le 18 Avril 2019 par Pauline Capmas-Delarue, journaliste santé
L’interprète de Sansa Stark dans Game of Thrones a récemment confié dans un podcast qu’elle souffrait de dépression depuis plusieurs années. Mal dans sa peau, elle aurait même déjà pensé au suicide…
Publicité

Se retrouver trop jeune sous le feu des projecteurs peut avoir des répercussions dramatiques. Sophie Turner, alias Sansa Stark dans Game of Thrones, n’avait que 14 ans lorsqu’elle a débuté le tournage de la série. Et le succès mondial de cette dernière l’a vite propulsée sur le devant de la scène, l’exposant à des critiques parfois cruelles. Invitée dans le podcast “Phil in the Blanks”, l’actrice a confié qu’elle luttait contre la dépression depuis l’âge de 17 ans.

Publicité

Les réseaux sociaux, un “catalyseur” dans son mal-être

“Je souffre de dépression depuis cinq ou six ans maintenant, et mon plus gros challenge au quotidien, c’est de quitter mon lit, sortir de ma maison et apprendre à m’aimer moi-même”, explique-t-elle à l’animateur “Dr Phil”. Et les commentaires négatifs des internautes pourraient bien avoir joué un grand rôle dans son mal-être.

Publicité

En effet, l’adolescence est une période à laquelle on se construit, ce qui nous rend plus sensible au regard des autres. Et Sophie Turner estime que les réseaux sociaux ont largement contribué à sa mauvaise santé mentale - bien qu’elle ne pense pas qu’ils en aient été la cause directe. “C’était un catalyseur”, précise-t-elle.

Son personnage ne faisant pas toujours l’unanimité, la jeune femme a reçu de nombreuses critiques sur son jeu d’actrice et sur son physique, qui n’ont fait qu’empirer pendant sa puberté. “Mon métabolisme ralentissait, et j’ai commencé à prendre du poids”, précise-t-elle.”Chaque semaine, je lisais des commentaires sur mon personnage, du type ‘Oh, Sansa a encore pris 5 kg’.”

“Il suffit d’un seul commentaire négatif pour que tout s’écroule”

A force d’être confrontée à ce genre de remarques, Sophie Turner commence à y croire… “Ma peau est pleine de boutons. Je suis grosse. Je suis une mauvaise actrice. Voilà ce que je pensais”, résume-t-elle. “On peut lire dix commentaires positifs et ne pas y faire attention ; mais il suffit d’un seul commentaire négatif pour que tout s’écroule”.

La comédienne raconte que sur le plateau de tournage, elle demandait aux costumiers de serrer davantage son corset afin de camoufler ses formes. Elle évitait également certains angles de la caméra, de manière à ne pas mettre en avant son “gros nez”.

Sur le plan personnel, la comédienne voit peu à peu ses amis partir pour l’université, tandis qu’elle vit encore chez ses parents à ce moment-là. Une période où elle se sent seule, et se replie sur elle-même. “Je ne voulais même pas voir mes meilleurs amis, ni sortir pour aller manger avec eux. Je pleurais, encore et encore, et le simple fait de m’habiller me semblait insurmontable”. Elle confie également avoir songé plusieurs fois au suicide.

Le chanteur Joe Jonas l’a aidé à sortir de sa dépression

Aujourd’hui, Sophie Turner va beaucoup mieux. Et si cela est dû en partie à sa thérapie et aux médicaments, c’est aussi grâce au soutien de son compagnon, le chanteur Joe Jonas. “Aujourd’hui, je m’aime davantage”, assure-t-elle. “Je suis avec quelqu’un qui me fait réaliser que oui, j’ai des qualités. Quand quelqu’un vous dit qu’il vous aime tous les jours, ça vous fait réfléchir sur les raisons qui le poussent à vous apprécier, et ça vous aide à vous aimer un peu plus”.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X