Mauvaise haleine : 8 choses qu'elle peut révéler de votre santé

Certifié par nos experts médicaux MedisiteVous avez l’impression d'avoir mauvaise haleine ou une personne de votre entourage vous en a parlé ? Au-delà de la gêne qu’elle procure, l'halitose peut aussi être le signe d'une maladie plus sérieuse. Revue des causes auxquelles on ne pense pas forcément, avec le Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole national de l’UFSBD (Union française pour la santé bucco-dentaire).
Sommaire

Avoir une mauvaise haleine peut être extrêmement handicapant. Plus de 9 Francais.es sur 10 reconnaissent qu’ils refuseraient un second rendez-vous si leur prétendant.e “refoule du goulot”, selon un sondage réalisé par Ifop pour émail Diamant en 2017.

Et attention, les souffles malodorants sont finalement assez courants. On estime qu’entre un quart et la moitié de la population française a une halitose de manière occasionnelle ou chronique.

Si on veut une haleine fraîche, il est important de veiller à son hygiène bucco-dentaire. Dans 85 à 90% des cas, les mauvaises odeurs sont d’origine buccale. En effet, la bouche abrite naturellement des bactéries qui se nourrissent de protéines. Lorsqu’elles les dégradent, elles libèrent des composés sulfurés volatils (CSV) nauséabonds. Il est donc important de veiller à ne pas avoir des débris alimentaires coincés entre les dents qu’elles soient vraies… ou fausses.

Un problème avec une prothèse dentaire

sinusitis film x-ray skull ap ( anterior - posterior ) show infection and inflammation at frontal sinus , ethmoid sinus ,...© Istock

Effectivement, ces effluves peu ragoûtants gênants peuvent provenir des prothèses dentaires. Tout comme avec les vraies quenottes, un dentier mal nettoyé peut favoriser la mauvaise haleine en devenant le terrain de jeu des bactéries.

Que faire pour éviter la mauvaise haleine avec des prothèses dentaires amovibles ?

"Il est important de bien nettoyer son appareil dentaire matin et soir à l’aide d’une brosse. Ce nettoyage peut être complété en plongeant la prothèse dans une solution antiseptique une fois par semaine", explique le Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole national de l’UFSBD (Union française pour la santé bucco-dentaire).

Il est important de respecter ces trois étapes simples : faire tremper, brosser et rincer. En fonction, des prothèses portées le dentiste peut également recommander de ne pas les porter la nuit.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Remerciements au Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole national de l’UFSBD (Union française pour la santé bucco-dentaire).

La rédaction vous recommande sur Amazon :