Masque en tissu : les choses à faire et à ne pas faire pour qu'il vous protège

Face à la pénurie, de plus en plus d'internautes fabriquent leur propre masque. Mais est-ce réellement une bonne idée ? Peut-on les réutiliser ? Comment les laver ? Et surtout, comment faire pour qu'ils vous protègent au maximum du virus ? Les réponses.

Les tutoriels de masques en tissu à faire soi-même fleurissent sur la toile. Mais peut-on le faire nous-mêmes et le porter pour sortir faire ses courses ? Sont-ils efficaces ? Et comment maximiser leur pouvoir protecteur ? Réponses.

Les masques faits maison en tissu : est-ce une bonne idée ?

Face à la pénurie de masques, des tutoriels pour réaliser soi-même ces protections à partir de tissus apparaissent de tous les côtés. 

Les services hospitaliers proposent des versions sophistiquées, tandis que les internautes réalisent leur propre masque DIY, à l'aide d'un morceau de coton et d'un élastique. Mais est-ce vraiment une bonne idée de fabriquer un masque fait maison ?

Pour certains spécialistes, c'est une hérésie. En effet, pour être efficace, le masque doit être changé régulièrement et n'assure plus son rôle de protection une fois qu'il a été souillé. Par exemple dès qu'on le touche pour le replacer, il faudrait en pratique en mettre un autre. 

D'autres y voient au contraire une protection de fortune, qui vaut mieux que rien, dans un contexte particulièrement compliqué.

Masque maison : comment le fabriquer ? 

Comme il n'est pas toujours possible de se procurer des masques dans les pharmacies (ceux-ci étant réservés exclusivement aux personnels soignants), il vous reste une option : le masque fait maison. Mais comment procéder ?

Le centre hospitalier de Grenoble a publié un tuto à destination de son personnel soignant pour fabriquer ses propres masques en cas de pénurie. Celui-ci protège la personne qui le porte et lui permet de continuer à travailler.

Pour le réaliser, vous aurez seulement besoin de chutes de coton (environ 20 cm), de molleton fin ou de polaire fine et enfin d'un élastique souple.

Le CHU de Grenoble rappelle que ce masque s'adresse aux personnes qui ne sont pas en contact direct avec les malades du coronavirus.

Un modèle de masque en tissu labellisé

Suite à la diffusion de ce patron, de nombreux internautes ont voulu créer leur propre modèle de masque maison, à la qualité parfois douteuse.

Ces pratiques ont conduit l'Association française de normalisation (Afnor) à mettre en ligne un guide de fabrication à destination des particuliers et des "néofabricants". 

Le document dispense des conseils pour l'utilisation et l'entretien des masques. Il détaille également les exigences sanitaires minimales pour la fabrication industrielle et artisanale, les matériaux à privilégier, les dimensions, les types de brides et les tests à réaliser afin de s'assurer de la qualité du masque.

Enfin, ce masque labellisé  répond à des critères validés par près de 150 experts.

Masque en tissu : les règles de base pour bien le porter 

  • Lavez-vous toujours les mains avec de l'eau et du savon avant de toucher votre masque. 
  • Portez toujours le masque dans le bon sens (si vous inversez le sens vous risquez de vous contaminer). 
  • Privilégiez les masques avec des attaches élastiques : le masque sera plus simple à enfiler. 
  • Le masque doit être bien enveloppant et passer sous le menton pour bien protéger la bouche et le nez. 

Découvrez maintenant notre diaporama des choses à faire et à ne pas faire pour que votre masque vous protège au maximum du virus. 

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.