Masque en tissu : comment bien le laver à la main ?

Vous avez l’habitude de laver vos masques en tissu à la machine, à une température de 60 °C minimum ? Cela n’est pas indispensable, indique l’Académie nationale de médecine dans un communiqué. Vous pouvez aussi bien le laver à la main qu’en machine, tant que vous utilisez de la lessive…

Alors qu’on nous répète depuis des mois qu’il faut laver son masque en machine à 60 °C, après chaque utilisation, l’Académie nationale de médecin vient d’expliquer que cette règle n’était pas justifiée. Un simple lavage à la main suffirait… À condition de bien l’effectuer. On vous détaille les bons gestes dans notre diaporama.

Masque : pas besoin de le laver à 60 °C, selon l'Académie de médecine !

Dans un communiqué publié le 7 septembre, l’Académie nationale de médecine rappelle l’importance d’utiliser un masque, et les règles d’usage pour ces derniers. Elle précise notamment que, “dans l’espace public, les masques en tissu, lavables, doivent être préférés aux masques jetables pour d’évidentes raisons économiques et écologiques”.

Ces derniers doivent être changés dès qu’ils deviennent humides et ne jamais être portés plus d’une journée. Pour ce qui est du lavage, justement, celui-ci peut aussi bien s’effectuer à la main qu’à la machine. “La température de 60 °C n’étant pas plus justifiée pour le lavage des masques que pour le lavage des mains”, précise la société savante.

Les masques sont réutilisables tant que leur qualité ne sont pas altérées

Et pour cause, le lavage des mains à l’eau et au savon, en frottant bien pendant trente secondes, suffit bien à éliminer les germes - notamment le nouveau coronavirus. Nettoyer son masque avec un détergent adapté, comme on peut le faire avec le reste de notre linge, est donc tout aussi efficace.

L’Académie remet aussi en cause l’idée selon laquelle il faudrait jeter son masque en tissu au bout de 5, 10, 20 ou 30 utilisations, comme indiqué sur l’emballage. Ces derniers sont, en réalité, réutilisables “tant que leurs qualités (maillage du tissu et intégrité des brides) ne sont pas altérées” - le chiffre indiqué par le fabricant étant plutôt une indication de la vitesse à laquelle il peut s’user, selon les tests effectués en usine.

L’efficacité du masque est “certaine” quand tout le monde l’utilise

Cela fait déjà de longs mois que la société savante préconise le port du masque pour renforcer les mesures barrières et enrayer l’épidémie de Covid-19. Depuis le 2 avril 2020, plus précisément. Mais elle déplore la “pléthore d’affirmations souvent contradictoires” qui entretient la confusion quant à leur efficacité et alimente le discours des anti-masques.

Elle rappelle pourtant que ce simple geste de bon sens, en communauté, est loin d’être “facultatif”, d’autant qu’au regard des indicateurs actuels, la situation épidémique risque d’être prolongée. “Se masquer pour protéger les autres est un geste altruiste dont l’efficacité collective est certaine quand tout le monde l’applique ; il rend chaque citoyen solidaire dans la réponse mondiale à la pandémie”, peut-on lire dans son communiqué.

En outre, “si les masques alternatifs ont des performances légèrement inférieures à celles des masques chirurgicaux en termes de filtration et d’étanchéité, ils offrent généralement de meilleures qualités de confort et de respirabilité”. Ce qui permet de pouvoir les utiliser régulièrement et plusieurs heures d’affilée, sans être trop incommodé.

On vous indique comment bien laver votre masque à la main, pas à pas, dans notre diaporama.

Source(s):

Communiqué de l’Académie : Du bon usage des masques, Académie nationale de médecine, 7 septembre 2020. 

Peut-on laver son masque à la main ?, Femme Actuelle, 4 juin 2020.