Déconfinement : en Allemagne la contagion repart !

Ecouter l'article :

L'assouplissement du confinement n'aura pas été sans conséquences en Allemagne. Alors que certains magasins et écoles du pays viennent de rouvrir, l’Institut Robert Koch spécialisé dans les maladies infectieuses, a annoncé mardi 28 avril une progression du taux d’infection au coronavirus. Doit-on craindre le même coup de théâtre en France ?
Déconfinement : en Allemagne la contagion repart !Istock

En Allemagne, le coronavirus n'a pas tardé à profiter du déconfinement. Les autorités sanitaires ont demandé hier à la population de rester prudente. Le taux de reproduction de base du Covid-19 est remonté, rapporte le journal allemand Die Zeit. Si le taux de contagion est redescendu à 0,7 en avril, il est remonté à 1. Traduction ? Un taux de contagion à 1 signifie qu'une personne infectée en contamine une autre en moyenne.

Or, "ce chiffre devrait rester inférieur à 1”, a souligné Lothar Wieler, président de l’Institut Robert Koch (RKI), lors d’une conférence de presse. Ces nouvelles révélations font craindre une seconde vague.

Malgré le déconfinement, les allemands sont invités à rester chez eux

L'Allemagne venait seulement d'assouplir les mesures de confinement. Les commerces d'une surface inférieure à 800 mètres carrés et les concessionnaires automobiles ont pour rouvrir leurs portes. Les écoliers allemands pourront aussi reprendre les cours progressivement. Seule concession : le port du masque dans les commerces est devenu obligatoire dans toute l'Allemagne.

Malgré cet assouplissement, les nouvelles données n'incitent pas à poursuivre dans cette voie. Le taux de contagion est remonté de 0,7 à 1 en 15 jours. Pour les spécialistes, cela veut dire que l'épidémie est loin d'être contenue.

"S'il augmente à 1,1 les hôpitaux seront à saturation au mois d'octobre. À 1,2, la saturation sera là au mois de juillet, et si on continue, le taux sera de 1,3 et là, les hôpitaux seront à saturation dès le mois de juin, alerte Laurent Desbonnets, le correspondant de France Télévisions en Allemagne. On voit à quel point le déconfinement est délicat et la marge de manœuvre est faible."

Les autorités sanitaires du pays demandent donc aux citoyens allemands de rester à leur domicile dans la mesure du possible, et ce, malgré l’assouplissement du confinement.

Déconfinement en France : le Conseil scientifique s'attend à 2000 à 3000 nouveaux cas par jour

En France, nous sommes sur le point de prendre le même "chemin glissant". À compter du 11 mai prochain, les commerces vont également pouvoir accueillir leurs clients en France et les enfants reprendront le chemin de l'école. Or, certains experts se montrent sceptiques face au déconfinement programmé.

C'est le cas du Conseil Scientifique qui préconise une reprise des cours en septembre, dans un communiqué datant du 20 avril dernier.

Sur le plateau de l'émission C à Vous sur France 5, le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, a déclaré qu'"à la sortie du confinement, on devrait avoir quelques milliers de cas : 2 000 ou 3 000 cas en France, chaque jour. Ce qui veut dire que le virus va continuer de circuler, donc on va vivre avec le virus".

Néanmoins, "nous ne pouvons pas rester indéfiniment dans le confinement, ce n'est pas possible", maintient Jean-François Delfraissy avant de préciser la notion de déconfinement progressif.

"Deux pas en avant, un pas en arrière. L’objectif est que l’on recommence à vivre et qu’on ne laisse pas ce virus trop se répartir. Donc, il faut qu’on se donne les moyens de dépister les personnes qui sont contaminées".

Source(s):

Reproduktionszahl in Deutschland steigt wieder auf 1,0, Die Zeit, 28 avril 2020

C à Vous, France 5

Coronavirus : l'Allemagne a peur d'une deuxième vague, France Info, 29 avril 2020