< Retour à l'article

Les transports en commun : une densité humaine dangereuse

1/7
SUIVANTLes transports en commun : une densité humaine dangereuse

Dès ce lundi, vous pourrez à nouveau vous déplacer grâce aux transports en commun.

Pourtant, ce n'est pas une si bonne nouvelle : les lieux où les risques de contagion sont les plus élevés constituent ceux où il y a une importante densité humaine et où il existe le mélange le plus diversifié d'individus. Le train, le bus, le métro ou encore le RER sont donc particulièrement dangereux. 

Un propos que confirme Stéphane Gayet, interviewé dans un précédent article : "Ce sont essentiellement les transports en commun urbains et suburbains comme le métro, le bus et le RER", qui vous exposent au risque de contamination, d'après l'expert.

Pour se donner une idée, en moyenne, le métro de Paris transporte 4,05 millions de passagers chaque jour. Préférez donc, si vous le pouvez, la marche à pied ou encore le vélo. 

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Coronavirus : en Nouvelle-Aquitaine, deux clusters illustrent les risques d’un relâchement des mesures de précaution, 11 mai 2020, Le Monde. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.