Covid : les variants BA.4 et BA.5 majoritaires dans ces departements

La Covid-19 n'est pas encore derrière nous. Certains scientifiques s'inquiètent de la recrudescence des cas en France. Deux sous-variants issus de la souche Omicron, BA.4 et BA.5, font de plus en plus de victimes dans l'Hexagone.

"Une hausse de la présence de la mutation en position L452 aux tests de criblage était à nouveau observée cette semaine en lien avec l’augmentation de certains sous-lignages d’Omicron dont BA.4 et BA.5. Ceci est d’ailleurs confirmé par les données de séquençage qui montraient une augmentation de la détection de ces sous-lignages", note Santé Publique France dans un communiqué envoyé le 3 juin dernier.

Concrètement, cela signifie que les sous-variants BA.4 et BA.5 ont fusionné et sont à l'origine d'une augmentation des cas en France.

Covid : "i l semble que l'on reparte sur une nouvelle vague"

Ces sous-variant sont surveillés de près par les scientifiques qui craignent ''que l’on reparte sur une nouvelle vague'', avertit le professeur, Antoine Flahaut, épidémiologiste et directeur de l’Institut de santé globale à la faculté de médecine de l’université de Genève, à nos confrères de FranceInfo.

"Il semble que l'on reparte sur une nouvelle vague", déplore-t-il.

Pour rappel, les sous-variants BA.4 et BA.5 avaient été identifiés en Afrique australe. Ils ont provoqué une vague au Portugal ces dernières semaines.

A priori, la France ne serait pas le seul pays concerné. Le Royaume-Uni, l'Allemagne ou la Suisse "sont aussi à des niveaux voisins de rebond", souligne encore Antoine Flahault.

"On sait que les vaccins fonctionnent sur des formes graves. On pourrait y revenir. Mais malheureusement, on est assez mal protégé de la transmission du virus et des formes bénignes pour la plupart d'entre nous", poursuit l'expert avant d'ajouter que l'on peut avoir été contaminé par Omicron "cet hiver et refaire la Covid dans les semaines qui vont venir".

Actuellement, en France, le sous-lignage L452 représente 100 % des contaminations dans 13 départements. Découvrez-les en images.

Aisne

1/13
Covid : les variants BA.4 et BA.5 majoritaires dans ces départements

Dans ce département, la mutation L452R représente 99,21 % des cas Covid.

Meurthe-et-Moselle

2/13
Covid : les variants BA.4 et BA.5 majoritaires dans ces départements

Dans ce département, la mutation L452R représente 100 % des cas Covid.

Côte-d'Armor

3/13
Covid : les variants BA.4 et BA.5 majoritaires dans ces départements

Dans ce département, la mutation L452R représente 100 % des cas Covid.

Nièvre

4/13
Covid : les variants BA.4 et BA.5 majoritaires dans ces départements

Dans ce département, la mutation L452R représente 100 % des cas Covid.

Cher

5/13
Covid : les variants BA.4 et BA.5 majoritaires dans ces départements

Dans ce département, la mutation L452R représente 100 % des cas Covid.

Indre

6/13
Covid : les variants BA.4 et BA.5 majoritaires dans ces départements

Dans ce département, la mutation L452R représente 100 % des cas Covid.

Puy-de-Dôme

7/13
Covid : les variants BA.4 et BA.5 majoritaires dans ces départements

Dans ce département, la mutation L452R représente 100 % des cas Covid.

Ain

8/13
Covid : les variants BA.4 et BA.5 majoritaires dans ces départements

Dans ce département, la mutation L452R représente 100 % des cas Covid.

Isère

9/13
Covid : les variants BA.4 et BA.5 majoritaires dans ces départements

Dans ce département, la mutation L452R représente 100 % des cas Covid.

Hautes-Alpes

10/13
Covid : les variants BA.4 et BA.5 majoritaires dans ces départements

Dans ce département, la mutation L452R représente 100 % des cas Covid.

Charente

11/13
Covid : les variants BA.4 et BA.5 majoritaires dans ces départements

Dans ce département, la mutation L452R représente 100 % des cas Covid.

Tarn-et-Garonne

12/13
Covid : les variants BA.4 et BA.5 majoritaires dans ces départements

Dans ce département, la mutation L452R représente 100 % des cas Covid.

Pyrénées-Atlantiques

13/13
Covid : les variants BA.4 et BA.5 majoritaires dans ces départements

Dans ce département, la mutation L452R représente 100 % des cas Covid.

Sources

Point épidémiologique du 2 juin 2022, Santé Publique France

https://covidtracker.fr/dashboard-departements/

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-il-semble-que-l-on-reparte-sur-une-nouvelle-vague-affirme-l-epidemiologiste-antoine-flahault_5176627.html