Covid-19 : un masque réutilisable à l'infini conçu par Michelin !
Sommaire

Covid-19 : le masque Michelin plus filtrant et lavable 20 fois

Covid-19 : le masque Michelin plus filtrant et lavable 20 fois© Istock

Olivier Véran, directeur général de la Santé, avait précisé que "les masques grand public auront la capacité d'être lavables et donc d'être utilisables plusieurs fois".

Ces derniers pourraient résister à cinq cycles de lavages au minimum. Ce cycle correspond à une durée minimale de 30 minutes avec un lavage à 60 degrés minimum.

Masque Michelin : lavable 20 fois

Contrairement au masque grand public qui résiste à cinq cycles de lavage, le masque Michelin est lavable 20 fois.

"Appelé OCOV®, entièrement développé et produit dans la région Auvergne-Rhône-Alpes en un temps record, ce masque de type FM (Face Mask) P1 ou P2 [norme, ndlr] est économique, durable et peut être fabriqué en grande quantité. Il est réutilisable jusqu’à 100 fois, grâce à ses cinq filtres lavables et interchangeables", décrit Michelin.

OCOV® ne fait donc pas partie de la catégorie FFP2 (Face Filter pour P2), mais FM P1 ou P2. Il comprend une pièce faciale souple qui recouvre le nez, la bouche et le menton, ainsi que des filtres remplaçables et réutilisables. Il sera livré avec cinq filtres lavables. Il sera ensuite possible de réutiliser le masque à l'infini en achetant de nouveaux filtres.

À quoi ressemblera le masque OCOV® ?

Selon Ouvry, usine de production du masque, l’objet procurera une protection du visage plus fiable que les FFP1 ou FFP2, notamment car la pièce faciale, souple, épouse la forme du visage, ce qui minimise le taux de fuite.

“Le taux de fuite requis par la norme FM est 5 fois inférieur à la norme FF (<2% pour FM et <8% pour les filtres FF)”, ce qui en fait un masque très filtrant, décrit Ouvry. En outre, le masque “assure une bonne étanchéité entre l’atmosphère ambiante et le visage du porteur (que sa peau soit sèche ou humide et lorsqu’il bouge la tête). Il apporte également un excellent confort dans la durée”, précise l’entreprise fabricante.

Certes, ce masque coutera 28 euros. "Mais comme il est réutilisable, il sera cinq fois plus rentable que les FFP2. Ce prototype s'est déjà prévendu à 350 000 exemplaires".

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.