Covid-19 : trois signes peuvent prédire le décès "dans les 10 jours"
Sommaire

Covid-19 : quels sont ces marqueurs qui annoncent une forme grave ?

Covid-19 : quels sont ces marqueurs qui annoncent une forme grave ?© Istock

Trois biomarqueurs en question étaient présents dans les échantillons de tous les patients décédés du Covid-19, analysés pour les besoins de l’étude chinoises. Ils concernent le LDH (lactate déshydrogénase), les globules blancs lymphocytes et la CRP, ou protéine C-réactive.

Une présence importante de LDH signale un dommage tissulaire dans l’organisme

Une présence trop importante de LDH (lactate deshydrogénase) est un premier signe de gravité de la maladie selon les chercheurs. Cette enzyme, présente dans quasiment toutes les cellules vivantes du corps humain, joue un rôle dans la transformation des sucres en énergie. Son augmentation peut traduire un dommage tissulaire dans l’organisme, qui peut être le résultat d’une grande variété de situations pathologiques, dont la pneumonie.

En cas de maladie ou de lésion qui endommage les cellules, des LDH sont libérés dans le flux sanguin. Les niveaux de LDH sont donc mesurés grâce à un prélèvement sanguin, plus rarement à partir d’un prélèvement d’urine ou de liquide cérébrospinal. Chez l’adulte, le prélèvement se fait généralement au pli du coude.

Lymphocyte : un niveau bas révèle un problème d’immunité

Le second marqueur, pouvant annoncer une forme grave de Covid-19, concerne les lymphocytes, qui sont des globules blancs (leucocyte), responsables de l’immunité humaine. Un niveau trop bas doit inquiéter. Il indique que le corps peine à lutter contre le virus. Ces lymphocytes constituent entre 20 et 40 % de l’ensemble des globules blancs.

Une diminution de leucocytes peut évoquer certaines infections virales ou parasitaires, ainsi que l’anémie et certains cancers.

Le taux de lymphocytes est calculé par une simple prise de sang.

Une forte quantité de CRP révèle un état inflammatoire

En outre, le troisième marqueur se caractérise par une forte quantité de CRP, ou protéine C-réactive. Cette protéine est synthétisée par le foie après une inflammation aiguë dans l'organisme. Ce signe est révélateur d’une maladie respiratoire. Quand l'organisme est touché par une inflammation, son taux augmente rapidement dans les heures qui suivent et baisse rapidement dès que l'affection est soignée. Un haut niveau de CRP révèle un état inflammatoire persistant. Une prise de sang permet de le déterminer.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.