Sommaire

Vaccins Pfizer et Moderna, les plus efficaces face au variant Delta ?

Selon un avis de la HAS (Haute Autorité de Santé) du 21 juin 2021, l'efficacité des vaccins à ARNm (Pfizer et Moderna) apparaîtrait globalement conservée contre le variant Delta.

"A l'heure où nous parlons, ce sont les vaccins à ARNm (Pfizer et Moderna) qui offriraient une meilleure efficacité face au variant Delta", confirme Thomas Kassab, pharmacien officinal.

Pourquoi un vaccin perdrait son efficacité face au variant de la Covid-19 ?

Leur avis faisait suite à une étude préliminaire américaine rendue publique le 17 mai dernier. Ces résultats doivent toutefois être validés avant d'être publiés dans une revue scientifique. "Nous avons conclu que les anticorps produits par les vaccins sont un peu affaiblis contre ces variants (le variant indien diviserait par trois le nombre d'anticorps produits par les vaccins Moderna et Pfizer, ndlr), a expliqué Nathaniel Landau, auteur principal de l'étude. Mais pas assez pour nous laisser penser que cela aura un grand effet sur la protection conférée par les vaccins."

L'étude de Public Health England (PHE) du 14 juin montre une protection à 80 % contre les hospitalisations dues au variant Delta après deux doses du vaccin Pfizer/BioNTech.

Dans une nouvelle étude parue le 21 juillet 2021, pour comparer les effets neutralisants des vaccins sur les mutations du coronavirus, des chercheurs montrent que les vaccins à ARNm ne présentent qu’une “baisse modeste” de leur efficacité face à la souche D614G du variant Delta, entre autres. Par ailleurs, les auteurs affirment que les vaccins Pfizer et Moderna sont susceptibles de générer une réponse suffisante contre les variants connus pendant au moins trois mois après l'injection.

Vaccin : lors d'une grande mutation du virus, les anticorps auront du mal à reconnaitre la protéine S

"Tous les vaccins actuels contre la Covid ciblent la protéine S (Spike). Ils induisent une réponse immunitaire ciblée contre cette protéine pour empêcher le virus de pénétrer dans les cellules, décrit le pharmacien. La protéine S de la Covid est un peu "sa clef" qui permet de pénétrer dans "la serrure" de nos cellules notamment pulmonaires".

Les mutations sont le fruit d'erreurs de recopiage lors de la multiplication du virus. Lorsque l'erreur est légère, les nouvelles protéines Spike mutée ressembleront encore beaucoup aux protéines Spike non mutées. Ainsi, les anticorps pourront encore les déceler. "A l'image d'un portait robot que l'on aurait un petit peu modifié, le coupable restera identifiable", compare notre pharmacien.

"Lorsqu'une grande erreur de copie survient (une grande mutation), la protéine S mutée sera très différente de la protéine S non mutée. Les anticorps auront donc du mal à reconnaître celle protéine S mutée, car ils ont été programmés et crées pour détruire la protéine S non mutée, détaille Thomas Kassab. Quand une nouvelle souche apparait, son "caractère nouveau" ne prédestine en rien sa dangerosité ou sa contagiosité : il faut étudier l'impact de ses mutations sur la protéine S, à savoir si ses protéines Spike sont peu/pas/beaucoup différentes des protéines Spike initiales".

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Johnson & Johnson

LCI

Public Health England, 14 juin 2021

HAS, 21 juin 2021

The Lancet, 26 juin 2021

Beth Israel Medical Center

Merci à Thomas Kassab, pharmacien officinal

Une dose du vaccin Johnson & Johnson COVID est inefficace contre la variante delta, selon une étude, Chicago Tribune, 20 juillet 2021

Comparison of Neutralizing Antibody Titers Elicited by mRNA and Adenoviral Vector Vaccine against SARS-CoV-2 Variants, 21 juillet 2021

Voir plus
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.