Covid-19 : les regions qui inquietent le gouvernement

Alors que la vaccination contre la Covid-19 vient de débuter en France, Olivier Véran vient d'accorder une interview à nos confrères du JDD (Journal Du Dimanche) dans laquelle il fait part de ses inquiétudes concernant la situation épidémiologique en France. Selon le ministre de la Santé, le coronavirus s'acharne particulièrement sur certaines régions.

Et pour cause, on constate à l'heure actuelle une France coupée en deux : une moitié ouest semble relativement épargnée tandis que l'autre moitié à l'Est se trouve dans le rouge.

Cette situation laisser envisager un nouveau confinement, ou même des reconfinements à l'échelle locale, notamment dans les territoires nommés par Olivier Véran. "Nous n'excluons jamais des mesures qui pourraient être nécessaires pour protéger des populations. Ça ne veut pas dire qu'on a décidé, mais qu'on observe la situation heure par heure", a indiqué le ministre de la Santé. Découvrez à travers notre diaporama les régions qui inquiètent particulièrement le gouvernement. Des forts taux d'hospitalisations, d'entrées en réanimations et de décès sont recensés dans ces zones.

Les régions les moins épargnées sont des zones frontalières

Ce que redoutent aujourd'hui les autorités, ce sont les conséquences des rassemblements familiaux lors des fêtes de fin d'année.

"Nous saurons vite si les rassemblements familiaux et festifs auront un impact. On fait le point, zone par zone", a déclaré le ministre.

Or, selon un épidémiologiste, les rassemblements à Noël ne constituent pas les seuls paramètres à prendre en considération. Dans les colonnes du Parisien, l'épidémiologiste Pascal Crépey rapporte que de nombreux territoires touchés sont des zones frontalières. "Les flux de population générés par la proximité avec la frontière", pourraient donc être à l'origine des taux inquiétants relevés dans certaines régions. Aperçu dans notre diaporama.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.