Covid-19 : faut-il craindre un retour de l'épidémie en Chine ?
Sommaire

“L’épidémie est loin d’être terminée en Asie”

“L’épidémie est loin d’être terminée en Asie”© Istock

“Permettez-moi de parler clairement : l'épidémie est loin d’être terminée en Asie et dans le Pacifique", a mis en garde Takeshi Kasai, directeur de l'OMS pour le Pacifique occidental, ce mardi 31 mars. “Ce sera une bataille à long terme, et nous ne pouvons pas baisser la garde. [...] Et si nous voulons que chaque pays se prépare et réponde, nous devons le faire ensemble”.

Des propos qui rejoignent ceux du président chinois lors de sa visite à Wuhan, au début du mois dernier. S’il estimait alors que “la propagation de l'épidémie [était] pratiquement jugulée”, il précisait néanmoins qu’il “ne [fallait] pas relâcher l'effort dans la guerre de défense du Hubei et de Wuhan”.

L’importation de cas étrangers menace la Chine

À l’heure actuelle, le nombre de cas importés en Chine est trois fois supérieur au nombre de cas locaux, selon les chiffres officiels. La principale menace réside donc dans la gestion des voyageurs en provenance de l’étranger.

Dimanche 15 mars, les autorités de Pékin ont annoncé que les personnes arrivant depuis l'étranger dans la capitale seraient placées dans des centres de quarantaine. Jusqu’à présent, ces voyageurs devaient se confiner eux-mêmes, à leur domicile ou dans leur hôtel. Désormais, ce cas de figure ne sera plus possible qu’en cas de “circonstances particulières”.

Le Dr Jacques Fiorentino, médecin consultant que nous avons interrogé, estime toutefois qu’il est très difficile de faire des projections pour la Chine. A cause du manque d’informations sur le virus d’une part, et de l’impossibilité à déterminer la fiabilité des informations chinoises d’autre part.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.