Covid-19 : le variant indien gagne du terrain en France

Le variant Delta, désigné par le nom B.1.617 ou encore "variant indien", tisse sa toile dans l'Hexagone. Il s'agit d'une souche indienne qui a causé un rebond de l'épidémie effarant en Inde. Surnommé le "double mutant", il aurait pour origine deux modifications génétiques du virus : la mutation L452R semblable à celle observée sur le variant californien et l'autre, appelée E484Q, est proche d'une autre mutation (E484K) détectée sur les variants brésilien et sud-africain.

Dans notre pays, "au 11 mai, 24 épisodes impliquant au moins un cas de variant du lignage B.1.617 ont été rapportés", prévient Santé Publique France dans un rapport publié le 13 mai 2021 . En outre, un nouveau cluster a été identifié samedi 12 juin dans une grande ville de l'Est de la France. Découvrez laquelle, dans ce diaporama. 

60 % plus contagieux que le variant anglais !

Le variant indien a été classé comme "préoccupant" par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), aux côtés des variants britanniques, sud-africain et brésilien. "En effet, plusieurs données récentes disponibles montrent une augmentation de sa transmissibilité par rapport aux souches virales de référence [...], mais également par rapport au variant dit britannique", explique le Dr Sibylle Bernard-Stoecklin, épidémiologiste à la direction des maladies infectieuses de Santé Publique France, dans une vidéo diffusée le 24 mai sur Youtube

Une étude publiée vendredi 11 juin au Royaume-Uni révèle que le variant Delta est 60 % plus contagieux que le variant anglais (lui-même connu pour sa propension à se propager rapidement). Chez nos voisins outre-Manche, il représente désormais 9 cas sur 10. 

La vaccination, moins efficace contre le variant indien ?

Et pour cause : "E484Q et L452R permettent au coronavirus de mieux s'accrocher aux cellules pour se répandre plus facilement", expliquait à nos confrères du Figaro le Pr Gautam Menon, professeur de physique et de biologie à l'université Ashoka, près de New Delhi.

"Une autre de ses caractéristiques, c'est qu'il semble d'après des données préliminaires que certains vaccins sont moins efficaces, surtout qu'on n'a reçu qu'une seule dose sur les deux doses du schéma vaccinal complet", poursuit le Dr Bernard-Stoecklin. 

Variant indien en France : des chaînes de transmission ont pu se produire

"En France métropolitaine, les premiers cas détectés dus à ce lignage ont été prélevés en semaine 14. Depuis la semaine 15, une augmentation du nombre d’épisodes identifiés est notée, rapporte Santé Publique France. Pour 22 épisodes, un lien avec l’Inde a été rapporté : 20 épisodes avec un cas index ou plusieurs cas de retour d’un séjour en Inde et 2 épisodes impliquant des transmissions sur des bateaux avec des membres de l’équipage de nationalité indienne". 

Toutefois, pour deux épisodes, Santé Publique France n'observe aucun lien
avec l’Inde, ce qui laisse suspecter que des chaînes de transmission du lignage B.1.617 se soient produites, de façon locale, autour de cas importés d’Inde.

 

Sources

Analyse de risque liée aux variants émergents de SARS-COV-2, Santé Publique France, 13 mai 2021

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/cluster-de-variant-indien-a-strasbourg-une-operation-vaccination-pour-stopper-la-propagation_4662245.html

https://www.youtube.com/watch?v=EgHaUvxAHAY

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.