Covid-19 : 5 questions à vous poser sur le masque pour qu'il vous protège efficacement !

En vue du déconfinement de la France, prévu le 11 mai prochain, le Président de la République a annoncé que "les citoyens devront porter un masque". Cette mesure de protection devra être appliquée si vous souhaitez reprendre les transports en commun ou vous rendre dans des magasins. Or, pour que les masques soient efficaces, encore faut-il savoir s'en servir. On passe en revue 5 questions incontournables à vous poser avant de les porter.
Covid-19 : 5 questions a vous poser sur le masque pour qu-il vous protege efficacement !

À partir du 11 mai, les règles de confinement devraient être assouplies. Pour prendre les transports en commun ou se rendre dans un magasin, les Français devront néanmoins être munis d'un "masque grand public" lors de leurs sorties. Le Président de la République précisait dans son allocution qu'au sortir du confinement strict, l'État, "en lien avec les maires, devra permettre à chaque Français de se procurer un masque grand public".

Le "masque grand public" ou "masque alternatif" peut être utilisé par les citoyens pour se protéger, en limitant la projection de postillons infectieux lors des déplacements autorisés.

Néanmoins, le masque n'exonère pas des autres mesures barrières. En public, les citoyens devront toujours rester à au moins un mètre de distance des autres pour empêcher la propagation du coronavirus.

Covid-19 : le masque grand public est-il vraiment efficace ?

Le port d'un masque ne vous empêchera pas forcément de tomber malade, en revanche, il freine les gouttelettes respiratoires générées par la toux, les éternuements ou la parole. Cela réduit les nouveaux cas et empêche la propagation du coronavirus.

Plusieurs études ont déjà démontré l'efficacité du port d'un masque facial pour ralentir la propagation des gouttelettes respiratoires. Or, plusieurs experts se montrent sceptiques face au masque grand public, moins efficace que le masque chirurgical. En effet, pour être efficace, le masque doit être changé régulièrement et n'assure plus son rôle de protection une fois qu'il a été souillé, par exemple dès qu'on le touche pour le replacer, il faut au contraire le changer à chaque fois.

D'autres spécialistes y voient au contraire une protection de fortune, qui vaut mieux que rien, dans un contexte particulièrement compliqué. Pour maximiser les effets protecteurs du masque, on passe en revue cinq questions à vous poser quand vous le mettez. Aperçu dans notre diaporama.

Pourquoi le port du masque doit être généralisé ?

Avant de consulter notre diaporama, il est essentiel de comprendre pourquoi le port du masque généralisé doit être instauré. Les personnes asymptomatiques peuvent transmettre le coronavirus sans le savoir, juste en parlant. Ces masques permettent donc de réduire la transmission, et ce, même de la part des personnes ne présentant pas de symptômes.

"Masques grand public et masques chirurgicaux : quelle différence ?

Il faut prendre conscience que ces masques "grand public" sont réservés à un usage non médical. Ils sont à distinguer des masques chirurgicaux et FFP2 car ils ne protègent pas contre des particules en suspension dans l’air, qui pourraient contenir des agents infectieux.

Les masques chirurgicaux et FFP2 sont, en effet, plus efficaces car plus filtrants. Or, ils doivent être réservés aux soignants et aux professionnels les plus exposés.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.