Coronavirus : les signes avant-coureurs fréquents chez les seniors
Sommaire

Quelles mesures ont été prises dans les EHPAD ?

Quelles mesures ont été prises dans les EHPAD ?© Istock

Plusieurs mesures successives ont été prises par le gouvernement afin de limiter la propagation du virus dans les Ehpad, rappelle le ministère de la Santé dans un communiqué. Le 11 mars dernier, soit une semaine avant le confinement total de la population française, les visites de personnes extérieures ont été suspendues dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées.

Huit jours plus tard, le Gouvernement a transmis aux établissements médico-sociaux accueillant des personnes âgées et handicapées, un document sur la conduite à tenir si un cas suspect ou confirmé de Covid-19 apparaissait dans leurs locaux. Dans ce cas, des mesures d’organisation internes doivent être adoptées immédiatement :

  • structuration d’un secteur dédié et isolé pour les résidents concernés ;
  • si le bâtiment ne le permet pas, organisation d’un confinement des résidents en chambre.

Des mesures de protection renforcées depuis le 27 mars...

Suite aux conclusions du Conseil scientifique rendues le 27 mars, visant à ralentir l’épidémie et protéger les personnes vulnérables, le gouvernement a “recommandé très fortement aux directrices et directeurs d’établissement, en lien avec le personnel soignant, de renforcer ces mesures de protection même en l’absence de cas suspect ou confirmé au sein de l’établissement”. Plus concrètement, cela les autorise à limiter les déplacements des résidents au sein de l’établissement, par exemple :

  • en interdisant les activités collectives ;
  • en interdisant les prises de repas collectives ;
  • en limitant l’accès aux espaces communs (y compris les ascenseurs) ;
  • en confinant les résidents dans leur chambre.

… Qui doivent être définies dans le respect des patients et des soignants

Mais le confinement et l’interdiction de visite des familles peuvent poser des problèmes éthiques, notamment à cause du risque affectif de l’isolement pour des personnes déjà fragilisées. Le Comité national consultatif d'éthique a donc été consulté sur le renforcement des mesures de protection des résidents des Ehpad, et a rendu son avis le 30 mars. Ce dernier rappelle plusieurs garanties fondamentales :

  • le caractère temporaire et proportionné des mesures, qui doivent être adéquates aux situations individuelles ;
  • la nécessité d’associer les familles et des tiers extérieurs à la prise des décisions à forts enjeux éthiques ;
  • l’importance fondamentale de la lutte contre l’isolement des aînés, et le maintien d’un lien social pour les personnes dépendantes, qui s’inscrit dans le respect de la dignité humaine ;
  • la nécessité de déployer rapidement les moyens humains pour remplacer les professionnels en arrêt maladie, afin que les soins de base soient toujours assurés ;
  • la préservation d’un espace de circulation physique, même limité, pour que le confinement ne devienne pas une mesure de coercition pour les résidents.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Information sur des formes cliniques atypiques de Covid-19, DGS, 22 mars 2020. 

Coronavirus : des signes avant-coureurs chez les personnes âgées, Le Figaro, 23 mars 2020. 

Communiqué de presse - Avis du Comité national consultatif d'éthique sur le renforcement des mesures de protection des résidents des établissements d'hébergement pour personnes âgées, Ministère des Solidarités et de la Santé, 1er avril 2020.