< Retour à l'article

Les personnes qui ne sont plus sous traitement sont-elles aussi à risque ?

2/7
SUIVANTLes personnes qui ne sont plus sous traitement sont-elles aussi à risque ?

L’immunodépression est plus importante chez les patients sous traitements, et particulièrement en cas de chimiothérapie. Toutefois, cet affaiblissement du système immunitaire peut perdurer quelque temps après l’arrêt du traitement - parfois même toute la vie. Les personnes en rémission ou guéries doivent donc se montrer prudentes.  

S'il convient que "les patients qui ont eu un traitement notamment par une chimiothérapie classique, peuvent présenter une certaine fragilité nécessitant une vigilance", le Pr Turhan précise que "si le traitement est à une distance importante de l’épidémie actuelle, ils ne sont pas plus à risque que la population générale. Il faut bien entendu qu’ils respectent les mêmes règles d‘hygiène que la population".

> De plus en plus de femmes renoncent à la chirurgie esthétique et utilisent cette pilule à la place.

Sources

Coronavirus Covid-19, Les réponses à vos questions, Institut National du Cancer, mis à jour le 23 mars 2020. 

Forum Coronavirus COVID-19 et cancer, La Ligue contre le cancer, 23 mars 2020. 

Coronavirus : qui sont les personnes fragiles ?, Ministère des Solidarités et de la Santé, 13 mars 2020. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Cancer