Constipation, ventre gonflé, flatulences : 6 trucs pour s'en débarrasser même confiné

En cette période de confinement, vous souffrez de troubles digestifs ? Constipation, ventre gonflé, flatulences... la sédentarité qui nous est imposée peut les favoriser. Exercice de respiration, massage, gym douce... Voici nos astuces "sans effort" pour soulager rapidement votre transit.
Constipation, ventre gonfle, flatulences : 6 trucs pour s-en debarrasser meme confine

Sans surprise, le manque d’activité physique lié au confinement a provoqué, dans votre organisme, des périodes de constipation et des ballonnements. Il est donc primordial de favoriser la remise en route de votre système digestif. On vous explique comment faire.

Confinement : le manque d'activité favorise les troubles digestifs

La constipation occasionnelle concernerait pas moins de 16 millions de Français. Mais pendant le confinement, ce chiffre risque bien d'augmenter.

En effet, en restant allongé ou assis pendant une grande partie de votre journée, cette posture prolongée provoque de nombreuses douleurs et des maux physiques (douleurs musculaires ou cervicales, problèmes de circulation sanguine).

L’inactivité peut également provoquer une fonte musculaire. Elle est particulièrement préjudiciable aux personnes âgées de plus de 75 ans qui ne peuvent pas retrouver les muscles perdus. 

Enfin, et surtout, elle peut entrainer une constipation occasionnelle, sévère ou chronique. Si on manque d’exercices physiques, l’organisme devient paresseux, et cela ralentit également le transit intestinal.

Constipation : un trouble courant en cette période 

Elle se définit habituellement par un ralentissement du transit intestinal, générant une baisse de la fréquence d'émission de selles, qui apparaîtront déshydratées. Mais plusieurs types de constipations existent. Les voici :

  • Constipation occasionnelle

Lorsque la constipation ne dure que quelques semaines (à hauteur de moins de 3 selles hebdomadaires), on parle de constipation passagère (ou constipation occasionnelle). Le transit intestinal reprend ensuite une fréquence normale.  

  • Constipation sévère

La constipation sévère est une constipation ayant une fréquence de moins d'une selle par semaine et résistante aux traitements médicaux. Elle provoque bien souvent des complications. 

  • Constipation chronique

La constipation peut être aiguë, c'est-à-dire intervenant brusquement et pendant une durée réduite, ou bien chronique, c'est-à-dire pendant une durée de plusieurs mois ou années.

Attention : ce trouble peut parfois être un symptôme d'une pathologie grave comme le cancer du côlon.

Certains traitements médicamenteux favorisent aussi l'apparition d'une constipation comme les antalgiques de niveau 2 ou 3, les antiacides, les antidépresseurs, les neuroleptiques, les laxatifs utilisés en excès, les anticholinergiques, les anticonvulsants, les diurétiques, les antispasmodiques, les suppléments de fer et de calcium, les opiacés, les antiparkinsoniens...

Quoi qu'il en soit, toute constipation qui dure dans le temps (au delà de plusieurs jours) doit vous alerter. Il ne faut pas considérer que c'est quelque chose de banal, au risque sinon de développer des complications : déchirures de la peau, incontinence fécale, crises d’hémorroïdes, occlusion intestinale...

Le moyen d’y faire face est de pratiquer du sport régulièrement, de se lever, de marcher, de mieux respirer... Découvrez vite tous ces conseils dans notre diaporama "spécial transit" afin de ne plus être constipé. 

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Constipation
Source(s):

Constipation sévère, Association française de formation continue en hépato-gastro-entérologie.

Gym : 4 exercices contre la constipation, Pleine Vie, 2016.