Les 11 précautions à prendre si vous avez un stérilet
Publié le 03 Août 2017 par Laurène Levy, journaliste santé | Mis à jour le 24 Septembre 2018 par Chloé Polidano, journaliste santé
Validé par : Sylvie Eskenazi, Sage-femme
Douleurs, règles abondantes, risque de grossesse, utilisation de tampons ou pas… Quelles sont les précautions à prendre quand on décide d'utiliser un stérilet (ou DIU pour dispositif intra-utérin) comme moyen de contraception ? De la pose au retrait de ce contraceptif, Medisite fait le point avec les conseils de Sylvie Eskenazi, sage-femme.
Publicité

S'il est normal que le stérilet bouge dans l'utérus, dans certains cas un déplacement trop prononcé peut être problématique.Pourquoi ? "Il peut y avoir un risque de perforation utérine lors de la pose du DIU lorsque le col est contracté. Dans ce cas, le praticien doit avancer l'incerteur du stérilet dans le col de l'utérus, même s'il y a une résistance", explique Sylvie Eskenazi. "Mais cela reste un fait très exceptionnel et la plupart du temps, le praticien s'en aperçoit immédiatement", rassure-t-elle. Néanmoins, "il est possible que le diagnostic soit posé ultérieurement devant des douleurs, des saignements anormaux consécutifs à la pose ou tout simplement lors de la visite de contrôle lorsque les fils du DIU ne sont pas visibles. Une échographie permet alors de voir que le DIU n'est plus dans la cavité utérine et une radiographie de le localiser dans l'abdomen ou la trompe. Selon sa localisation, le gynécologue pourra soit le retirer de façon classique lors d'une consultation soit, s'il est plus loin, au bloc opératoire via une cœlioscopie.

Publicité
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X