Gel contraceptif : en association avec une méthode "barrière"

Pour limiter au maximum les risques de grossesse indésirable, il est vivement recommandé d'utiliser le gel contraceptif avec une méthode de contraception dite "barrière" comme le diaphragme par exemple, la cape cervicale ou encore un préservatif… A noter que ce dernier ne relève pas uniquement de la contraception masculine : il existe aussi des préservatifs féminins.

Comment optimiser l'utilisation du gel contraceptif ?

Respectez soigneusement la notice d'utilisation du produit. En général, le gel contraceptif a une efficacité immédiate : une dose de gel peut donc être appliquée au fond du vagin très peu de temps avant le rapport. Il faudra renouveler la dose si vous avez un second rapport. Autre conseil d'utilisation : ne faites pas de douche vaginale ou votre toilette intime dans les heures suivant le rapport. Certains gels sont notamment très sensibles au savon : là encore, fiez-vous à la notice d'utilisation.

Gel contraceptif : les contre-indications

Habituellement, les gels contraceptifs sont contre-indiqués chez les femmes souffrant d'infection urinaire chronique, d'infection sexuellement transmissible, de mycose vaginale ou de plaie vaginale. A noter que les traitements contre les mycoses vaginales (ovules et crèmes) peuvent aussi faire perdre son efficacité au gel contraceptif.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.