Constipation bébé : que faire quand le nourrisson est constipé ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteDans la plupart des cas, la constipation de bébé est sans conséquences. Quelques conseils d'hygiène de vie permettent de rétablir le transit comme le souligne le Dr Fabienne Kochert, pédiatre et présidente de l'AFPA (Association française de pédiatrie ambulatoire). Ce qu'il faut savoir.
Constipation bébé : que faire quand le nourrisson est constipé ?Istock

Définition : qu'est-ce que la constipation du bébé ?

Banale, la constipation des bébés est caractérisée soit par l’absence de selles, soit par leur rareté, soit par des difficultés à les évacuer.

Les bébés au sein sont rarement concernés. "Sans pathologie sous-jacente et si l’allaitement se passe bien, un bébé au sein a, pendant les 5 ou 6 premières semaines, des selles régulières, le plus souvent à chaque change. Après 3-4 mois, les selles peuvent être plus rares car le lait maternel est à haute digestibilité. Certains bébés allaités ont des selles une fois par mois, mais ils ne sont pas gênés du tout. Ils ne pleurent pas, n’ont pas de douleurs abdominales et vont très bien", souligne le Dr Fabienne Kochert, pédiatre et présidente de l'AFPA (Association française de pédiatrie ambulatoire).

Les bébés nourris au biberon sont davantage concernés par la constipation et, bien que la fréquence d’émission des selles varie d’un enfant à l’autre, on peut dire qu’ils sont constipés quand ils ont moins de deux selles par semaine ou lorsqu’ils ont du mal à éliminer les selles.

Quels sont les symptômes de la constipation chez le bébé ?

Chez le nourrisson

La constipation se manifeste principalement par des selles rares, dures et sèches.

Le bébé peut aussi devenir tout rouge, replier ses jambes, se tortiller ou pleurer quand il essaie d’évacuer ses selles.

Chez le bébé dont l'alimentation est diversifiée

Les symptômes sont les suivants :

  • Des selles volumineuses, dures et sèches.
  • Une défécation douloureuse.
  • Des douleurs abdominales.
  • Des ballonnements.
  • Un ventre dur et douloureux.

Les selles sont parfois striées de sang en raison des lésions anales (fissures suite au passage de selles dures et volumineuses).

Les causes de la constipation du nourrisson

"Il existe des causes médicales comme des pathologies digestives, des obstacles mécaniques ou fonctionnels par exemple la maladie de Hirschsprung qui est due à un trouble congénital de la motricité intestinale. S’il y a un retard de l’évacuation du méconium et que le bébé est ballonné, il y a souvent une pathologie digestive ; il est nécessaire de faire des examens adaptés", souligne le Dr Kochert.

En dehors de ces causes médicales, les causes de constipation les plus fréquentes sont dues à un problème d’alimentation.

Chez le nourrisson

Un changement de lait infantile, mais aussi une hydratation insuffisante ou des erreurs dans la préparation des biberons peuvent être en cause.

"Certains laits artificiels sont riches en caséine et ont tendance à constiper", confirme le Dr Kochert.

"Il faut aussi que le bébé comprenne que lorsque les selles arrivent au niveau de l’ampoule rectale, il doit pousser pour les éliminer ce qui nécessite une maturation et une phase « d’apprentissage du fonctionnement intestinal ». C’est la raison pour laquelle l’allaitement est un élément facilitateur car au début les selles sont très molles et faciles à éliminer", explique le Dr Kochert

Chez le bébé diversifié

Une alimentation trop riche en calcium peut favoriser un durcissement des selles de même que des repas trop pauvres en fibres au détriment des glucides et des féculents.
La constipation peut aussi être entretenue. "Il suffit parfois les bébés aient une ou deux selles un peu dures, douloureuses, provoquant des déchirures pour qu’ils se retiennent. On rentre dans un cercle vicieux qui devient difficile à prendre en charge", note le Dr Kochert.

Constipation du très jeune enfant : quand s'inquiéter ?

Parfois le bébé n’a plus de selles du tout, le ventre se ballonne. Le  risque ultime est l'occlusion intestinale. Son ventre est alors très douloureux, ballonné, et cela s'accompagne de vomissements. On peut également observer des fissures anales liées au passage de selles dures et trop volumineuses.

En cas de doute, il faut consulter son médecin ou son pédiatre sans plus attendre.

Quelle alimentation pour lutter contre la constipation du bébé ?

Chez le nourrisson

Les bébés allaités sont rarement constipés ce qui n’est pas le cas des bébés nourris au biberon auxquels il faut donner suffisamment d’eau. Parfois le recours à un lait spécifique peut être nécessaire.

"On peut proposer certains laits qui rendent les selles plus molles grâce à la présence de lactose ou d’autres composants", souligne le Dr Kochert.

"Chez les enfants qui n’ont pas de problèmes digestifs, l’apport de céréales dans les biberons passé l’âge de 6 mois est recommandé pour prévenir   les intolérances au gluten. On conseille alors à la maman d’ajouter une cuillère à café de céréales dans un des biberons de la journée mais de ne pas dépasser cette quantité", conseille le Dr Kochert.

Chez le bébé diversifié

Mettez plus d'aliments riches en fibres aux menus de bébé pour faciliter son transit intestinal : les fruits et légumes verts (exemple : haricots verts) crus ou cuits, sont, à quelques rares exceptions près, vos meilleurs alliés. Privilégiez ceux que vous avez déjà commencé à introduire dans son alimentation.

Certains aliments peuvent empirer la constipation de bébé, car ils ralentissent le transit. Il est notamment conseillé de réduire la consommation de carottes cuites, de banane, de petits pois, de coing et de féculents (exemples : pâtes, pommes de terre, riz blanc).

"On peut aussi enrichir les aliments en graisses car les parents ignorent parfois que l’alimentation du bébé doit être suffisamment riches en graisses. Ils peuvent ajouter une à deux cuillères d’huile végétale dans le repas du midi", note le Dr Kochert qui conseille une fois encore de donner suffisamment d’eau mais pas de jus de fruits aux enfants.

Constipation du bébé : quels sont les traitements médicamenteux ?

Commencez par bannir le thermomètre et les suppositoires qui irritent l’anus et le rectum déjà très sensibilisés chez les enfants constipés.

D’autre part, les suppositoires à la glycérine ne sont pas une bonne idée car en facilitant des selles molles ils n’encouragent pas bébé à pousser pour les évacuer.

Des traitements adaptés aux nourrissons peuvent être proposés par le médecin.

"Nous ne prescrivons pas de laxatifs irritants, mais nous pouvons proposer des laxatifs osmotiques dilués dans de l’eau ce qui permet de bien hydrater les enfants. Ils sont composés de grosses molécules de sucre qui ne sont pas absorbées dans le colon et qui créent un appel d’eau permettant d’hydrater les selles et de les rendre plus souples et donc plus faciles à évacuer. Les parents doivent discuter des modalités de traitement avec leur médecin car ils peuvent être longs et doivent être bien accompagnés par la prescription et le conseil médical", souligne le Dr Kochert.

Les remèdes naturels

Le massage et le "bébé-vélo" peuvent être conseillés.

Le massage permet de stimuler la motricité intestinale. Commencez par l'allonger sur le dos, et massez doucement son ventre dans le sens des aiguilles d'une montre. Faites de petits cercles pour débuter, puis élargissez progressivement vos mouvements. Ensuite, pendant qu'il est toujours sur le dos, manipulez doucement ses jambes (pas trop vite, mais pas trop lentement non plus) pour reproduire un mouvement de "pédalage", parfait pour stimuler son transit.

Photo : le massage fait partie des remèdes naturels contre la constipation du nourrisson

Photo : le massage fait partie des remèdes naturels contre la constipation du nourrisson© Istock

Quelle eau choisir pour les biberons ?

La réponse du Dr Fabienne Kochert :

"Il faut privilégier les eaux minérales faiblement minéralisées. A la différence des eaux minérales qui subissent un contrôle permanent et dont la  composition minérale doit être constante, les eaux de source sont soumises à une autorisation d’exploitation annuelle, elles subissent un contrôle sanitaire rigoureux mais leur composition minérale n’est pas constante. Chez les adultes on conseille l’eau d’Hépar car elle est très fortement minéralisée et contient beaucoup de magnésium qui favorise le transit. Cette eau fortement minéralisée n’est pas indiquée au long court pour les nourrissons en raison de leur immaturité rénale. Dans la pratique, si elle facilite le transit d’un bébé très constipé, on peut exceptionnellement lui donner un biberon composé d’eau d’Hépar une ou deux fois par semaine. En mettre 30 ml dans un biberon et donner cette eau à dose filée ne sert à rien".

 Site d'information et associations

Site de l'Assurance Maladie

Mpedia

Pediatre Online

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.