Sommaire

Le fructose mauvais pour le coeur

Le fructose mauvais pour le coeur© Istock

De nombreuses études sur des animaux montrent que la consommation de fructose entraîne une transformation des sucres en graisses. C’est un processus tout à fait normal qui permet de faire des réserves. Seulement voilà, le fructose multiplie ce phénomène jusqu’à 15 fois ! Ce n’est pas un hasard si une étude américaine a démontré en 2007 que ce glucide issu des fruits est mauvais pour le système cardio-vasculaire. D’après ce travail portant sur 23 adultes obèses ou en surpoids âgés de 43 à 70 ans, les personnes qui en consomment régulièrement prennent davantage de kilos, ont plus de cholestérol et de risques de diabète… Plus récemment, une équipe suisse a démontré qu'une alimentation riche en fructose pouvait provoquer un syndrome métabolique caractérisé par du surpoids et de l'hypertension, principaux facteurs de risque de maladie caradiaque coronarienne.

L’aspartame facteur de cancers ?

L’aspartame facteur de cancers ?© Istock

L’aspartame est partout : yaourts, bonbons, desserts allégés… C'est l'édulcorant le plus utilisé en France. Son autorisation est régie par le règlement (CE) n°1333/2008, entré en vigueur en janvier 2010. Il précise, entre autres, à partir de quel moment un édulcorant peut être utilisé dans la fabrication d'une denrée alimentaire. D’après lui, la dose journalière acceptable ne doit pas dépasser 40 mg par kilo de poids corporel par jour. En clair, si vous pesez 58 kg, mieux vaut ne pas dépasser 232 grammes d’aspartame par jour ! Certes, une telle consommation représente une dose importante de desserts. Mais plusieurs études ont mis en évidence un surrisque de cancers (foie, poumon) chez les enfants exposés à l'aspartame in utero. Malgré ces résultats, l'autorité européenne de sécurité des aliments a estimé en 2013 que cet édulcorant ne présentait aucun risque aux niveaux actuels d'exposition. Reste un doute gênant concernant un produit de plus en plus utilisé par l’industrie agro-alimentaire.

Edulcorants : ils font aussi grossir !

Edulcorants : ils font aussi grossir !© Istock

Edulcorant n’est pas le synonyme d’allégé… mais de goût sucré ! Ils ne sont pas forcément moins riches en calories. Leurs variantes dites "massiques" ou "caloriques", comme les polyols (sorbitol, mannitol, xylitol, maltitol, isolmalt et lactitol) ou le fructose, sont presque aussi mauvaises pour la ligne que le sucre classique (les premiers pèsent 2,4 cal/g, le second 2,9 cal/g). En clair : trois bonbons à base de polyols équivalent à deux bonbons à base de saccharose. - A noter : seuls les édulcorants dits "intenses", comme l’aspartame, la saccharine, le cyclamate, l’acésulfame K n’apportent aucune calorie.

Les édulcorants favorisent l’hypoglycémie

Les édulcorants favorisent l’hypoglycémie© Istock

Selon les travaux du Pr John Blundell, directeur du département de psychobiologie (université de Leeds, Etats-Unis) les édulcorants entraîneraient dans l’organisme un manque de sucre, donc des envies irrépressibles. Le déséquilibre entre le goût sucré perçu par notre cerveau et l’apport nul en calorie des édulcorants intenses (type aspartame) pousserait le corps à compenser en augmentant la production d’insuline (une hormone) pour faire face au manque. Conséquence : "L’organisme réclame le sucre qui lui manque, d’où une envie de sucré", explique le Dr Jacques Fricker, nutritionniste.

Edulcorants : mauvais pour la digestion !

Edulcorants : mauvais pour la digestion !© Istock

Les édulcorants comme la saccharine, le cyclamate, l’acésulfame K, l’aspartame, l’isomalt, le sorbitol et le xylitol sont recommandés par les associations dentaires, mais attention : ils doivent être consommés avec modération ! Ils peuvent entraîner de sérieuses douleurs et des troubles intestinaux. Pas d’abus, même s’ils ne fermentent pas et n’intéressent pas les bactéries buccales, ce qui limite la formation de carie. Ce sont les bactéries de la plaque dentaire, se nourrissant des glucides fermentés, qui sécrètent des acides corrosifs responsables des caries.

Les édulcorants ne font pas maigrir !

Les édulcorants ne font pas maigrir !© Istock

Les édulcorants à eux seuls ne constituent pas un élément déclenchant la perte de poids. C’est vrai, les formules intenses (ex : aspartame) peuvent diminuer l’apport nutritionnel journalier. Si l’on réduit de 10 % ses apports nutritionnels grâce à eux, on peut perdre jusqu’à 200 g par semaine… mais on ne peut pas dire pour autant que ces produits fassent maigrir ! Ils n’ont aucune action sur l’assimilation. En outre, il faut se méfier des nutriments auxquels ils sont mélangés. Exemple : "Les chocolats allégés, à base d’édulcorants, sont effectivement moins sucrés que les produits classiques, mais ils sont plus gras !", précise le Dr Jacques Fricker, médecin nutritionniste.

mots-clés : Tumeur au cerveau
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.