Aphtes : 7 aliments à éviter

Les aphtes ont beau être le plus souvent de petites lésions bénignes au niveau de la bouche, du palais ou de la langue, ils peuvent s’avérer très douloureux. S’il n’est malheureusement pas possible d’accélérer leur disparition, certains aliments ont été identifiés comme favorisant leur développement. Noix, fromage, tomates... Découvrez-les pour mieux les appréhender.

Publicité

Les noisettes, noix, amandes, pistaches, noix de cajou, noix du Brésil sont à éviter si vous ne voulez pas voir un ou même plusieurs aphtes pousser le lendemain. La raison ? Cette famille d’aliments est tout simplement allergène, mais pas seulement. "De manière générale, les noix et autres fruits à coque sont gras, ce qui déclenche une acidité de l’estomac qui favorise l’apparition des aphtes", précise Nathalie Ermacora, diététicienne. "Les fruits secs seraient classés comme causant les aphtes par 8% des patients, ou aggravant les aphtes par 15% des patients", ajoute Alexis Tessier de la société Previzen qui commercialise le complément alimentaire AftaZen.  Surtout, abstenez-vous d’en manger lorsqu’ils se présentent sous forme de préparation industrielle (grillé, salé ou fumé) car le risque est accentué. A l’inverse, vous pouvez enlever la pelure de ces oléagineux en les faisant tremper dans de l’eau.

Le gruyère et autres fromages à pâte dure

Le gruyère est l’un des facteurs déclencheurs les plus connus des aphtes. En effet, ce fromage entraîne une réaction d'hypersensibilité due à un composé du nom de tyramine, présent dans les produits fermentés. Il s’agit en fait d’une réaction d’intolérance qui peut faire penser à une allergie alimentaire. Selon Alexis Tessier, "l e fromage serait classé comme causant les aphtes par 20% des patients, et comme aggravant les aphtes par 28% des patients". Par ailleurs, "cet aliment est acidifiant c’est-à-dire qu’il cause une acidité dans le corps sans que l’on s’en rende compte au goût, contrairement aux aliments acides", explique la diététicienne Nathalie Ermacora qui déconseille aussi fortement le parmesan. Eviter les autres fromages à peau comme le camembert, le brie le compté ou le gouda. 

Le vinaigre les rend plus douloureux

Si vous avez une prévalence aux aphtes, les épices et condiments forts sont des facteurs déclencheurs. Non pas au niveau local (bouche, langue, palais) mais au niveau digestif : "Généralement, il faut un terrain sensible pour que les aphtes apparaissent dans la bouche, en dernier lieu. Cela passe avant tout par un désordre digestif", explique Nathalie Ermacora. "Selon nos recherches, pour 8 personnes sur 10, les aphtes ne sont pas liés à un problème buccal mais à un désordre métabolique du corps", déclare pour sa part Alexis Tessier.  Dans la famille des épices, le curry et le piment sont à proscrire. Pour les condiments, faîtes attention au poivre, au vinaigre, aux cornichons ou encore à la moutarde. Ces aliments sont doublement à éviter car ils vont accentuer l’effet douloureux de l’aphte, si la lésion est déjà apparue.

Comment éviter les aphtes dans la bouche ?

Si vous souffrez d'aphtes à répétition, une petite visite chez le dentiste s'impose pour vérifier votre dentition et la santé de vos gencives. Adoptez une hygiène buccale irréprochable en vous brossant les dents 3 fois par jour, et en utilisant régulièrement du fil dentaire et des bains de bouche antiseptiques. Sachez également reconnaître les aliments qui peuvent provoquer des aphtes : fruits secs, gruyère, ananas, kiwi, vinaigre, épices... Petite astuce : vous pouvez aussi mâcher régulièrement des gommes de propolis, qui aident à prévenir l'apparition des aphtes !

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X