Avocat, chocolat, noix... 5 aliments gras à ne pas supprimer de votre assiette

Certifié par nos experts médicaux MedisiteVous pensiez que vous deviez bannir le gras de votre alimentation ? Erreur. Certaines graisses sont excellentes pour la santé et pour la ligne. Voici la liste des aliments gras qu'il est bon de consommer, sur les conseils du Dr Béatrice de Reynal, nutritionniste. 
Avocat, chocolat, noix... 5 aliments gras à ne pas supprimer de votre assietteIstock
Sommaire

Contrairement aux idées reçues, les matières grasses sont indispensables à l’organisme. Elles fournissent de l’énergie, contribuent à la régulation de la température corporelle, à la synthèse des hormones, permettent l’absorption des vitamines… Seul hic : elles ne sont pas toutes égales sur le plan nutritionnel. Alors, comme savoir distinguer les "bons gras" des mauvais ? On vous explique la marche à suivre.

"Bons gras" : comment les reconnaître ?

D'après la Fédération française de cardiologie, les matières grasses bénéfiques pour la santé regroupent : les acides gras polyinsaturés (Oméga-6 et Oméga-3) et les acides gras monoinsaturés (Oméga-9). Pour les reconnaître, sachez qu'ils sont liquides à la température ambiante et ne figent pas lorsqu’ils sont réfrigérés.

  • Les Oméga-3 (présents dans les graines de lin, poissons gras, certaines huiles végétales, noix…) ont un effet protecteur sur la fonction cardio-vasculaire : baisse du taux de lipides sanguins, régulation de la pression artérielle, contrôle de l’inflammation, etc. Ils sont très importants car l’homme est incapable de les synthétiser lui-même. Il doit donc les puiser tels quels dans son alimentation.
  • Les Oméga-6 sont aussi considérés comme de bons gras, car ils ont un impact positif sur les taux de lipides sanguins. On les trouve principalement dans les huiles alimentaires végétales. Mais consommés en excès, ils empêchent l'utilisation optimale des Oméga-3 par l'organisme. Prudence, donc.
  • Les Oméga-9, utilisables pour la cuisson, ont aussi des effets bénéfiques sur la fonction cardio-vasculaire et pourraient contribuer à un meilleur contrôle de la glycémie. On les trouve dans l’huile d’olive, les noix, les arachides, l’avocat, les noisettes.

Quid des mauvais gras ?

Parmi les "mauvais gras", on distingue deux familles différentes : les gras saturés et les gras trans.

  • Les gras saturés, habituellement sous forme solide à température ambiante, peuvent provenir du monde animal (beurre, fromage, crème, saindoux ou graisses de bœuf, d’oie, de canard...) ou végétal (huile de coco, huile de palme). Même si ces acides gras ne brillent pas par le nombre de bienfaits qu’ils procurent, ils gardent une place dans l’alimentation. C’est leur consommation en excès qui les rend si néfastes pour votre corps. En trop grande quantité, ils feraient augmenter le taux de mauvais et de bon cholestérol.
  • Les gras trans, que l'on trouve en grande quantité dans les plats industriels (biscuits, poissons panés, nuggets et autres plats fabriqués en usine) sont, eux aussi, dangereux pour l’organisme. Ils font augmenter les taux sanguins de mauvais cholestérol tout en abaissant les taux de bon cholestérol, ce qui accroît significativement le risque de souffrir de troubles cardio-vasculaires.

Voyons maintenant ensemble quels aliments contiennent des bonnes graisses et en quelle quantité vous pouvez en consommer.

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant

Vidéo : 3 bonnes raisons de manger de l'avocat

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Remerciements à Béatrice de Reynal, nutritionniste, directrice de l’agence Nutrimarketing http://www.nutrimarketing.eu, et auteur du blog http://miammiamnutrition.blog.lemonde.fr/.

Distinguer les bons gras des mauvais, Fédération française de cardiologie.