Stress : il fait grossir !

Certifié par nos experts médicaux MedisiteOn dit que le stress fait grossir… Vrai ou faux ? Augmente-t-il vraiment le tour de taille… Peut-on contrer ses méfaits supposés ?
Stress : il fait grossir !

Un réflexe hormonal !

Pourquoi le stress fait-il grossir ? Parce que nous avons gardé des réflexes physiologiques remontant à la nuit des temps ! Autrefois, tout homme devait pouvoir courir en cas de danger, face à un ours par exemple.

Résultat, tout stress commande à l’organisme de puiser dans les réserves d’énergie et de graisses, puis de compenser les pertes au plus vite en mangeant !

Dans le détail : l’hypothalamus augmente la production de peptide Y2 et de cortisol… Substances qui stimulent l’appétit et la prolifération des cellules graisseuses.

Le stress épaissit la taille !

Les graisses sont stockées dès le début de la période de stress, en raison de la sécrétion de cortisol. Mais l’hormone reste hélas active durant plusieurs jours... Le corps continue donc à engranger des lipides après coup ! Et ce n’est pas tout : le stress favorise aussi une prise de poids localisée. Il entraîne un épaississement de la taille (y compris chez la femme !).

À noter : ce type de surcharge pondérale est particulièrement mauvais pour la santé (il favorise le diabète de type 2 et les maladies cardio-vasculaires).

Rester zen, c’est rester mince !

Une étude parue aux États-Unis, portant sur 2000 femmes de 45 à 52 ans, a montré qu’adopter une attitude zen et se relaxer permet de limiter la prise de poids.

Pratiquer un art martial ou du yoga, suivre une psychothérapie comportementale, respirer profondément... tout cela aide à mieux maîtriser notre stress, donc à diminuer le taux de cortisol présent dans l’organisme, à l’origine de la sensation de faim.

Dormir est également bon pour la ligne. C’est une activité relaxante qui fait brûler des calories !

Le régime antistress

Diététiciens et nutritionnistes affirment qu’en cas de stress, mieux vaut faire une croix sur le chocolat et autres sucreries (même si ces aliments ont des vertus anxiolytiques).

Optez pour des sucres lents (pain, pâtes, riz…) qui apportent l’énergie nécessaire pour tenir toute la journée. Les produits riches en vitamine B (viandes, poissons, oeufs) ou C (épinards, poivrons, pommes de terre), en calcium (produits laitiers), en magnésium (fruits de mer) et en acides gras (huiles végétales, poissons) sont efficaces contre le stress.

Coffret Minceur de l'été : Perdez du poids rapidement !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Journal of Psychosomatic Medicine, septembre/octobre 2000

North American Association for the Study of Obesity’s Annual Scientific Meeting

The Cortisol Connection rédigé par Shawn Talbott, PhD, professeur dans le Department of Nutrition at the University of Utah

Kup LE et al. Neuropeptide, Y acts directly in the periphery on fat tissue and mediate stress-induced obesity and metabolic syndrome, Nature Medicine 2007 July 1.

Stress et Nutrition, Cinquièmes entretiens de l’institut Pasteur de Lille, Juin 2003