Sommaire

Jeûne intermittent : le bon moment pour se peser et pour le débuter

2- Pesez-vous avant de commencer

Ça y est, le premier jour de votre jeûne intermittent a sonné. Avant toute chose pensez à vous peser.

Ensuite, passez sur la balance une fois par semaine. Cela vous permettra d’apprécier l’évolution de votre poids. Attention, il est important de surveiller votre IMC. Il s’agit de l’indice de masse corporelle. Un IMC inférieur à 18 est synonyme de maigreur. Vous encourrez alors des risques pour votre santé.

Les pesées ne doivent toutefois pas devenir une obsession. En outre, monter sur la balance après un weekend festif ou un gros repas ne sera pas représentatif. L’idéal est de se peser le matin pour constater un résultat le plus proche de la réalité possible.

3- Choisissez le bon moment pour débuter le jeûne intermittent

Ce choix sera décisif sur le succès du jeûne intermittent. Il est essentiel de le démarrer au bon moment. Un moment où vous êtes décidé et bien dans votre tête. On ne débute pas un jeûne intermittent pour faire plaisir à un conjoint ou pour suivre une copine. Le choix doit être personnel. Et si vous traversez des moments difficiles, une phase stressante, un changement de travail, une dépression… Attendez peut-être de vous sentir mieux avant de commencer un jeûne intermittent. Le démarrer dans de mauvaises conditions peut conduire à l’échec.

Évitez aussi de démarrer le jeûne intermittent pendant votre semaine de vacances ou au mois de décembre. Vous privez des fêtes et dîners pendant que vos proches s’amusent risquent de provoquer de la frustration.

4- Respectez scrupuleusement les horaires pour manger au début

Pour porter ses fruits, un jeûne intermittent ne doit pas être trop figé. L’idée est de l’intégrer à votre vie sociale et familiale. Toutefois, les premières semaines, assurez de respecter scrupuleusement les horaires de jeûne que vous vous êtes fixées. Si vous avez décidé de jeûner le soir, évitez les écarts au début. Au moins le premier mois, il est important de vous tenir à vos règles. Cela vous permettra de ressentir rapidement les bienfaits du jeûne intermittent et surtout de bien être sûre qu’il est fait pour vous.

"Généralement je conseille à mes patients de suivre le jeûne intermittent à raison de 5 jours par semaine et de conserver 2 jours (le week-end notamment) sans jeûne. Cela permet de se faire plaisir, de sortir sans contrainte mais aussi de permettre au corps de ne pas restocker trop vite à la reprise d’une alimentation plus classique", propose Raphaël Gruman.

À terme, ne vous laissez pas submerger. Le jeûne intermittent peut être suivi régulièrement sans pour autant être un frein à votre vie sociale. Vous êtes invité au restaurant un soir ? Régalez-vous sans culpabiliser. Vous jeûnerez mieux le lendemain.

Sources

Merci à Raphaël Gruman, nutritionniste

mots-clés : Perdre du poids
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.