10 diners qui empechent de maigrir

Que vous preniez le temps de vous préparer un gros dîner ou un repas rapide sur le pouce… les plats à manger le soir peuvent - sans que vous en ayez vraiment conscience - faire grimper le compteur calorique de la journée. 

Trop gras, trop sucrés, trop carencés… certains de nos plats préférés ne sont pas du tout adaptés aux besoins nocturnes de notre organisme et empêchent la perte de poids comme l’a expliqué à Medisite la diététicienne et nutritionniste Valérie Mery-Mandeville. Retrouvez dans notre diaporama les 10 mets à bannir de votre assiette du souper ainsi que les conseils de l’experte pour enfin parvenir à maigrir. 

Attention aussi à l’heure de votre dîner

S’il faut faire attention à la composition de votre menu du soir pour éviter la prise de poids, il faudrait également être vigilant à l’heure où vous passez à table. En effet, une étude américaine, publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism en août 2020, a révélé que manger tard augmente  les risques de surpoids et de diabète.

L’équipe de l’université Johns Hopkins (États-Unis) est parvenue à cette conclusion après avoir étudié le dossier dix hommes et dix femmes. Les participants avaient des rythmes de vie assez similaires : ils se couchaient entre 22 heures et 1 heure du matin et se réveillaient vers 7 heures. Par contre, ils ne dînaient pas aux mêmes heures. Certains mangeaient dès 18 heures tandis que d’autres attendaient jusqu’à 22 heures. 

Les chercheurs ont remarqué que chez les personnes qui prenaient un repas tardif présentaient des changements métaboliques. Par exemple, le taux de glucose était plus élevé, le pic de triglycérides survenait plus tardivement et l’oxydation des acides gras libres était moindre. 

Le taux de glucose enregistré chez les volontaires qui mangeaient vers 22 heures était environ “18 % plus élevé et la quantité de graisses brûlées pendant la nuit a diminué d'environ 10 % en comparaison à un dîner plus tôt”, a expliqué le Dr Chenjuan Gu, un des auteurs de l’étude.

Ainsi, plus vous mangez tard, plus votre glycémie reste élevée et moins les graisses sont brûlées. Ces éléments peuvent entrainer une prise de poids.

Toutefois, le chercheur précise “les effets d'une alimentation tardive varient considérablement entre les personnes et dépendent de leur coucher habituel". Il ajoute qu’ils pourraient “être plus prononcés chez les personnes souffrant d'obésité ou de diabète, qui ont déjà un métabolisme altéré". De plus, pas d’inquiétude si vous mangez de temps en temps bien après le coucher du soleil, les conséquences des repas tardifs semblent se répercuter uniquement lorsqu’ils deviennent réguliers.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Sources

Merci à Valérie Mery-Mandeville, diététicienne et nutritionniste à Montpellier (Hérault), à Castries (Hérault) et à Villevieille (Gard).

https://academic.oup.com/jcem/advance-article-abstract/doi/10.1210/clinem/dgaa354/5855227

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.