Sommaire

3 précautions indispensables !

3 précautions indispensables !

©Fotolia.com

Pas de lentilles ! "Si vous portez des lentilles et que vous attrapez une conjonctivite (ou tout autre problème aux yeux), arrêtez immédiatement de les porter !" met en garde le Dr Yves bokobza.
C’est d’ailleurs l’occasion de rappeler les règles d’hygiène élémentaires et fondamentales quand on porte des lentilles : toujours se laver les mains avant de les manipuler, les nettoyer avec du produit spécial lentilles avant chaque utilisation, ne pas les porter trop longtemps et, bien sûr, ne pas oublier de les enlever pour dormir ou se baigner.

Opter pour les dosettes. En ce qui concerne les produits, tels que les collyres et larmes artificielles, choisissez-les en dosette, plutôt qu’en flacons. Ces produits ayant une date de péremption très courte, les dosettes (à utilisation unique) vous permettront de ne pas gâcher le produit et surtout, de l’utiliser en toute sécurité.

Eviter de toucher ou de gratter ses yeux, car les mains sont un vecteur de contamination.

Conjonctivite virale : des larmes artificielles

Conjonctivite virale : des larmes artificielles

©Fotolia.com

Type de conjonctivite : Dues à des virus bénins, ces conjonctivites sont majoritairement bilatérales. Elles provoquent peu de sécrétions, mais se traduisent par des yeux rouges, des larmoiements. Comme elles sont très contagieuses, il faut appliquer une hygiène rigoureuse : se laver les mains avant et après s’être touché les yeux (ou avoir soigné un enfant porteur), utiliser sa serviette personnelle pour s’essuyer et ne pas la prêter.

Traitement : "Ce type de conjonctivite se guérit surtout par un traitement des symptômes" indique le Dr Yves Bokobza, ophtalmologue. Le praticien prescrit des larmes artificielle s et/ou des collyres adoucissants.

Complications : Il faut se méfier de certaines conjonctivites virales qui peuvent être plus graves, comme l’herpès oculaire. Elles sont alors unilatérales et altèrent la vision si elles se compliquent et deviennent des kératites herpétiques (atteinte de la cornée). C’est une urgence médicale. "Pour celles-ci, l’utilisation de corticoïdes est formellement contre-indiquée" précise notre interlocuteur.

Des compresses de camomille

Des compresses de camomille

©Fotolia.com

Il existe aussi des méthodes naturelles pour soulager les symptômes de la conjonctivite (mais il ne faut pas oublier de toujours consulter quand même un médecin si vous en attrapez une).

Compresse : mélanger 1 goutte d'huile essentielle de camomille romaine, 1 goutte d'huile essentielle de citron zeste, 1 cuillère à soupe d’eau distillée de bleuet et 1 cuillère à soupe d’eau fraîche. Tremper un mouchoir jetable ou, mieux, une compresse stérile dans ce mélange. Essorer et appliquer sur l’œil fermé. Attention : les huiles essentielles ne doivent pas pénétrer dans l’œil.

Infusion en compresse : couper les capitules floraux de camomille romaine en tout petits morceaux. En mettre 4 cuillères à soupe dans 1 litre d’eau bouillante. Laisser infuser 10 min, puis filtrer. Imbiber une compresse avec l’infusion et appliquer sur l’œil.

A noter : Il est important de bien nettoyer les cils. Si les symptômes persistent, consultez.

Conjonctivite bactérienne : un collyre antibiotique

Conjonctivite bactérienne : un collyre antibiotiqueType de conjonctivite : "La conjonctivite bactérienne est plus spécifique de l’enfant et est due à des germes de staphylocoques, streptocoques, pneumocoques, ou des germes d’entérobactéries, gonocoque…", explique l’ophtalmologue. Elle se traduit par un œil purulent, collé (souvent au réveil), rouge… Elle est très contagieuse et impose donc les mêmes règles d’hygiène que pour la conjonctivite virale (lavage des mains...).

Traitement : Pour la soigner, on utilise un traitement antibiotique local à large spectre (une famille d’antibiotique efficace contre différentes infections). Il peut être employé sous forme de pommade ou de collyre.

Conjonctivite irritative : des pommades qui apaisent

Conjonctivite irritative : des pommades qui apaisent

©Fotolia.com

Type de conjonctivite : Les conjonctivites par sécheresse oculaire, ou conjonctivites irritative, peuvent être dues à une exposition au vent, au soleil, au sable ou à une fatigue oculaire. Certains produits en spray ou collyres (ex : ceux utilisés pour traiter le glaucome) peuvent aussi en être responsables. "J’ai souvent des patients qui m’appellent pour cette dernière raison" souligne d’ailleurs le Dr Bokobza.

Traitement : Collyres, pommades. En cas de réaction conjonctivale irritative à certains traitements, il convient de leur associer des antiallergiques, des larmes artificielles - eux aussi sur prescription médicale.

L’homéopathie anti conjonctivite

L’homéopathie anti conjonctivite

©Fotolia.com

L'homéopathie peut aussi vous aider à combattre une conjonctivite.

Boripharm n°5 (Dolisos) : prendre 3 granules, 4 fois par jour, jusqu’à amélioration des symptômes.
ou
Euphrasia complexe n°115 : prendre 20 gouttes dans un peu d’eau, 3 fois par jour.

Pour affiner le traitement, prendre 2 à 3 granules, 3 à 4 fois par jour de :

Pulsatilla 5 ch avec un écoulement non irritant.
Hydrastis 5 ch avec un écoulement jaunâtre.
Mercurius solubilis 5 ch avec un écoulement verdâtre.
Kalium Bichromicum 5 ch avec un écoulement visqueux, formant des croûtes.
Apis Mellifica 5 ch avec la paupière gonfléee.
Eupatorium perfoliatum 5 ch avec les globes oculaires douloureux.

Les collyres pour les conjonctivites allergiques

Les collyres pour les conjonctivites allergiques

©Fotolia.com

Type de conjonctivite : "Les conjonctivites allergiques apparaissent en périodes printanières et estivales : elles sont essentiellement provoquées par les pollens" explique le Dr Yves Bokobza, ophtalmologue à Paris. Elles sont le plus souvent bilatérales et se traduisent par des démangeaisons, des yeux rouges, des larmoiements.

Traitement : "Ce sont des conjonctivites essentiellement bénignes" rappelle le spécialiste. Un traitement antiallergique suffit, local ou parfois général. On utilise des collyres sans cortisone, en traitement comme en prévention.

Complications : en cas de conjonctivite allergique très marquée, on peut prescrire des collyres contenant des corticoïdes. Le Dr insiste sur le fait que ces traitements sont uniquement délivrés sur ordonnance, après un examen ophtalmologique.

Les graines de cassia

Les graines de cassia

©Fotolia.com

Voici un remède à base de Jue Ming Zi, une plante médicinale chinoise appelée en français "graines de cassia". Parmi ses diverses vertus, cette plante peut aider à éclaircir la vue. Elle calme les douleurs et les inflammations oculaires, et freine les larmoiements.

Posologie :
En gélule : 1 gélule de 300 mg, 3 fois par jour.
En solution : 20 à 30 gouttes dans un peu d’eau, 3 fois par jour.
En décoction-plante : 5 à 15 grammes par jour.
Le traitement est à prendre pendant 8 jours, renouvelable si besoin (en cas d’allergie conjonctivale).

Précaution : ne pas utiliser ce traitement en cas de diarrhée.
On peut aussi améliorer son efficacité en l’associant à Ju Hua, la camomille chinoise.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

mots-clés : Yeux rouges
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.