Sommaire

L’anxiété : 20 à 50% des cas

L’anxiété : 20 à 50% des casVous ne le savez peut-être pas mais 20 à 50% des femmes qui ont fait une fausse-couche sont anxieuses à l’idée de retomber enceinte. "Cela peut persister jusqu’à six mois" précise le Pr Didier Lémery. Et généralement quand une nouvelle grossesse survient "la crainte de la récidive revient dans la période de survenue de la fausse-couche passée". Cependant, rassurez-vous, cette anxiété ne compromettra pas la nouvelle grossesse. Et si elle est trop forte, n’hésitez pas à en parler à votre médecin traitant, gynécologue ou tout autres professionnels à même de vous aider.

La dépression : 10 à 50% des cas

La dépression : 10 à 50% des casEvènement douloureux et parfois traumatisant, la fausse-couche est fréquemment suivie d’une dépression pour la femme. Selon le Pr Lémery, elle représenterait 10 à 50% des cas dans les premiers mois qui suivent. "Mais au bout d’un an, les scores de dépression se tarissent, poursuit-il. Et les femmes se retrouvent dans un état psychologique qui n’est pas différent du reste de la population."

Prenez le temps d’être prête

Prenez le temps d’être prêteLe Pr Didier Lémery le rappelle, "après une fausse-couche, les mesures d’accompagnement sont vraiment importantes". "Il faut expliquer à la patiente, l’entourer, faire preuve d’écoute et d’empathie pour l’aider." Et une fois que vous vous sentirez prête, vous pourrez recommencer.

3 fausses couches successives : la nécessité d’un bilan étiologique

3 fausses couches successives : la nécessité d’un bilan étiologiqueSi vous avez fait trois fausses-couches précoces successives (1 à 5% des couples fertiles), non séparées par la naissance d’un enfant en bonne santé, et avec le même conjoint, il faut faire un bilan étiologique pour chercher de possibles causes (génétiques (caryotype), hormonales (insuffisance ovarienne, lutéale, ovaires polykystiques, troubles thyroidiens, diabète…), une pathologie auto-immune, des anomalies du sperme…).

Remerciements au Pr Didier Lémery, chef du service Obstétrique au CHU de Clermont-Ferrand, qui rapporte ldes recommandations pour la pratique clinique sur les pertes de grossesse du CNGOF.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.