Rappels de compléments alimentaires pour cause de présence de substances interdites

Publié le 25 Mars 2019 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) annonce le 21 mars 2019 les rappels de plusieurs compléments alimentaires. En cause : la présence de substances interdites ou à des doses trop élevées.
Publicité

Prudence si vous avez récemment acheté des compléments alimentaires. Les 13 et 21 mars 2019, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a annoncé les rappels de plusieurs compléments alimentaires, à cause de la présence de substances interdites et de dosages de certains composants trop élevés.

Trois produits sont concernés

Au total, trois produits sont concernés par ces mesures de rappel : Black Burn de la marque Stacker 2, Vitamin-B Complex de la marque Applied Nutrition et Wiltrol.

Publicité
Publicité
  • Le premier est un complément alimentaire brûleur de graisses, rappelé car "le dosage en caféine est trop élevé par rapport à la règlementation en vigueur" ;
  • Le deuxième est un complement alimentaire pour sportifs, rappelé car "la présence de la vitamine B6 est à un taux supérieur à la limite réglementaire". Il s'agit plus précisément du flacon de 90 tablettes qui porte le numéro de lot A18085 ;
  • Le troisième est un complément alimentaire visant à améliorer les performances sexuelles, rappelé à cause de la "présence de substances interdites". Les détails n'ont toutefois pas été précisés.

Dans tous les cas, "les personnes détentrices de ces produits sont priées de ne plus les consommer", indiquent les communiqués.

Prise de compléments alimentaires : quelles sont les règles à respecter ?

A noter que la prise de compléments alimentaires, quels qu'ils soient, n'est pas anodine. C'est pourquoi l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation (Anses) recommande aux consommateurs :

  • "d’éviter des prises prolongées, répétées ou multiples au cours de l’année de compléments alimentaires sans s’entourer des conseils d’un professionnel de santé,
  • de respecter scrupuleusement les conditions d‘emploi fixées par le fabricant, responsable de la sécurité des produits qu’il commercialise,
  • de signaler à un professionnel de santé tout effet indésirable survenant suite à la consommation d’un complément alimentaire."
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X