Où puiser oméga-3 et oméga-6 ?

Lorsqu’on souhaite consommer des oméga-3, les aliments à consommer sont le caviar, les huiles de colza, de lin, d’olive, de foie de morue, la noix, le jaune d’œuf, les poissons gras comme le saumon, le maquereau et la sardine. Mais il est important d’apporter aussi à son organisme les incontournables oméga-6 – à puiser dans l’huile de maïs et l’huile de tournesol – afin d’obtenir le bon ratio anticholestérol. Ce ratio – qui permet de conserver le bénéfice des oméga-3 sur la santé – ne peut être obtenu que grâce à une alimentation spécifique puisque l’organisme n’a pas la capacité de fabriquer lui-même ces deux acides gras essentiels, à savoir l’acide linoléique et l’acide alpha linoléique. Il a été constaté qu’en France nous absorbons bien trop d’oméga-6. Il faudrait consommer quasiment autant d’oméga-3 que d’oméga-6, voire dans l’idéal tendre vers le ratio 2 oméga-6 6)/2,5 oméga-3 3).

Oméga-3 et oméga-6 : éviter les excès

Tout ce qui est bon pour l’organisme peut s’avérer nuisible dès qu’on en abuse. Cela est tout aussi avéré en ce qui concerne les omégas 3 et 6. Les risques dus à une alimentation trop riche en graisses – même si celles-ci sont polyinsaturées et bien pourvues en oméga – sont de prendre du poids. En l’absence de correction de l’alimentation, il existe un risque réel d’obésité. De plus, le respect des règles alimentaires qui tendent vers l’équilibre doit être observé au quotidien. Faire baisser le cholestérol est plus facile en mangeant toutes les familles de produits dans des proportions raisonnées et en pratiquant une activité physique au quotidien.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.