Cholestérol : pourquoi tester le taux de HDL ?

Conserver un taux élevé de cholestérol HDL est essentiel pour être en bonne santé. Mais quel est exactement le rôle de cette lipoprotéine et dans quel cas un test du cholestérol HDL peut-il être prescrit ? On fait le point.

Publicité

6391603-inline-500x375.jpg© Istock

Cholestérol HDL: le «bon cholestérol»

Acronyme anglais signifiant High Density Lipoprotein, le HDL est aussi connu sous le nom de «bon cholestérol» en raison de sa fonction protectrice qui capte l’excès de cholestérol circulant dans l’organisme. Les lipoprotéines HDL sont effectivement en charge de nettoyer l’accumulation de graisses au niveau des veines et des artères en les transportant vers le foie, qui va ensuite les éliminer. Lorsque le taux du bon cholestérol est trop bas, il y a un risque accru de formation de plaques d’athérome favorisant la survenue de maladies cardiovasculaires.

Publicité
Publicité

Le test du cholestérol HDL

Un dosage sanguin du cholestérol HDL est prescrit pour évaluer le risque de survenue d’athérome. Il consiste en une prise de sang réalisée à jeun et une analyse biologique permettant d’en analyser le taux. Les normes de ce bon cholestérol varient en fonction du sexe et de l’âge mais aussi de l’activité physique effectuée et du régime alimentaire adopté. Aujourd’hui, les normes souhaitables du cholestérol HDL doivent être supérieures à 0,4 gramme par litre en moyenne. De simples habitudes alimentaires et une bonne hygiène de vie permettent d’augmenter un taux de HDL trop bas. En revanche, un cholestérol HDL trop élevé ne constitue pas de danger pour la santé puisqu’il sera éliminé naturellement.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X