Manger un oeuf par jour augmenterait le risque d’AVC de 17%

Publié le 18 Mars 2019 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Une nouvelle étude de grande ampleur menée sur près de 30 000 sujets montre un risque de mort par AVC ou infarctus augmenté de 17% chez les personnes consommant des oeufs quotidiennement. 
Publicité

Les oeufs bons ou mauvais pour la santé ? Un éternel débat qui revient sur le devant de la scène avec la publication d'une nouvelle étude de grande ampleur. Publiée dans le Journal for the American Medical Association et menée par les chercheurs de la McGill University, elle met en garde les personnes qui auraient une consommation quotidienne d'oeufs et qui seraient atteintes de mauvais cholestérol. Leur risque d'être victime d'un AVC ou d'une crise cardiaque serait augmenté de 17%.

Publicité

Un danger à partir de 4 oeufs par semaine ?

Ce n'est pas du tout la première fois que des spécialistes mettent en exergue les méfaits des oeufs chez les personnes dont le taux de mauvais cholestérol est élevé. Depuis, d'autres études ont également montré le contraire. Mais cette fois-ci, l'étude a regroupé un nombre assez significatif de volontaires. Les chercheurs ont collecté les données de près de 30 000 volontaires dans plus de six études de cohorte, dont les régimes alimentaires ont été suivis pendant près de 17,5 ans. Au cours de ces années, 5 400 personnes ont été victimes d'un accident cardiovasculaire et 6132 sont décédées d'une autre cause.

Publicité

En passant leurs données médicales en vue et en les comparant avec le suivi de leur régime alimentaire, les chercheurs ont noté que tous les 300 mg de mauvais cholestérol en plus, les volontaires avaient un risque augmenté de décès par accident cardiovasculaire de 17%, mais aussi 18% de risque de mourir d'une autre cause. En sachant que 2 oeufs contiennent plus de 300 mg de cholestérol et que le même risque a été constaté chez les personnes ayant consommé 3 à 4 oeufs par semaine une tendance semble nettement se dessiner.

Conclusion ? Les experts ne confirment pas un lien de cause à effet mais bien une association notée entre mauvais cholestérol, consommation d'oeuf et risque de décès de façon proportionnelle.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X