Le soja, bon pour le cœur et le cholestérol selon une étude

Publié le 02 Juillet 2019 à 12h46 par Agathe Boussard, journaliste santé
Le soja est bel et bien bénéfique pour le cœur ! Des chercheurs canadiens de l'université de Toronto viennent de confirmer les bienfaits de cette protéine végétale sur notre cholestérol.

Le soja, bon pour le cœur et le cholestérol selon une étude© Istock

Une étude qui tombe à point nommé pour les amateurs de soja ! Alors que la FDA, l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, envisage de supprimer le droit à une allégation selon laquelle "le soja peut réduire les risques cardiovasculaires", cette analyse canadienne surprend. Elle confirme les effets bénéfiques de cette protéine végétale.

Une étude sur le soja de grande envergure

L’étude conduite par des chercheurs de l'Université de Toronto a examiné l’effet du soja sur la santé dans 46 tests. Sur ces 46 essais, 43 apportaient des données sur le cholestérol. Ces données, en quantité assez grande, ont permis d'établir une méta-analyse.

En outre, 41 essais se penchaient sur les effets du soja sur les lipoprotéines de basse densité (LDL) ou "mauvais cholestérol". Combinées, les données ont révélé que les protéines du soja avaient des bénéfices cardiovasculaires à long terme. L’analyse constate, en effet, une réduction du cholestérol et des lipoprotéines de basse densité. Ces LDL peuvent nuire à la santé cardiaque.

Pour le co-auteur de l’étude, John Sievenpiper, également professeur de sciences de la nutrition à l'université de Toronto, si le soja ne réduit en moyenne que de 5% le taux de cholestérol, ses effets peuvent être bien plus importants. "Si vous associez cela à d'autres aliments à base de plantes dans un portefeuille, vous obtiendrez un effet beaucoup plus fort", a-t-il ainsi déclaré dans un communiqué de presse.

Privilégier les protéines d’origine végétale

L'étude préconise de favoriser les protéines d'origine végétale. Supprimer les viandes riches en graisses saturées de son alimentation en les remplaçant par des aliments à base de soja (tofu, noix de soja, fèves de soja, farine de soja…) conduirait à une baisse encore plus importante du taux de cholestérol. Ainsi, un régime avec des noix, des protéines végétales, des stérols végétaux et des fibres réduirait de près de 30% les facteurs de risque cardiovasculaire.

Cette étude canadienne tombe à pic pour les producteurs de soja. En effet, cet été, la FDA devrait prendre une décision concernant l’allégation de santé relative au soja. L’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux pourra tout aussi bien choisir de conserver l’allégation santé ou opter pour une suppression complète.

"Nous passons à l'ère des protéines d'origine végétale, et il serait dommage de voir ce changement miné", a déclaré David Jenkins, professeur de sciences de la nutrition et de médecine à l'Université de Toronto. "Les producteurs d'aliments d'origine végétale, l'industrie et les détaillants ont besoin de toute l'aide possible pour rendre leurs produits accessibles."

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X