Cholestérol : attention aux glucides

De même qu’il faut surveiller sa consommation de graisses quand on souffre de cholestérol, il faut limiter les apports en sucre. C’est toute l’alimentation qui est concernée.

Publicité

5885422-inline-500x333.jpg© Istock

Bon et mauvais cholestérol

Le cholestérol n’est pas à diaboliser. Provenant de l’alimentation et du foie, le cholestérol est en effet indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. On distingue le bon cholestérol (HDL) du mauvais cholestérol (LDL). Ce dernier est dangereux car, en quantité excessive, il peut obstruer les artères et provoquer des problèmes cardiovasculaires.

Publicité
Publicité

Glucides et cholestérol

Les lipides ne sont pas les seuls éléments à surveiller quand on a un taux jugé trop élevé de cholestérol. En effet, les glucides consommés en excès vont eux aussi impacter le taux de cholestérol: ils vont non seulement réduire le taux de HDL, mais augmenter celui de LDL. Ainsi, pour avoir un bon taux de cholestérol (qui conjugue un faible taux de mauvais cholestérol et un taux élevé de bon cholestérol), il est essentiel de limiter l’apport glucidique des repas. On évitera les sucres ajoutés, présents dans les plats préparés, les pâtisseries et viennoiseries, les boissons sucrées, les biscuits et barres chocolatées. On privilégiera les sucres naturellement présents dans les fruits, les céréales et les légumes. Autrement dit, on s’attachera à mieux manger globalement.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X