Cholestérol en baisse avec le poisson

Publicité

On l’a vu : les poissons représentent de merveilleux atouts pour l’équilibre nutritionnel, et leurs matières grasses, quand il y en a, permettent d’équilibrer les graisses du sang et donc, de diminuer le taux de “ mauvais cholestérol ”. Qu’en est-il des coquillages et des crustacés, habituellement éliminés d’un régime alimentaire permettant de lutter contre le cholestérol ?

Les nutritionnistes préconisent de consommer autant des unes que des autres, soit parmi les 30 % de graisse qui doivent constituer notre ration énergétique, un tiers sous forme de graisses saturées, un autre tiers sous forme mono-insaturée et le dernier tiers sous forme poly-insaturée.

Voici la composition en cholestérol de quelques aliments :

100 g de :Cholestérol (mg)
Huîtres50 mg
Homard112 mg
Moules100 mg
Langoustines100 mg
Crevettes roses160 mg
Crevettes grises180 mg
Crevettes Saints Jacques90 mg
Crabe100 mg
Poisson50 mg
Viandes de boeuf60 à 80 mg
Viande d’agneau ou de porc80 mg
Beurre250 mg
Oeuf500 mg
Publicité
Publicité

Source : Répertoire général des aliments - 1995

Les poissons et les coquillages ne sont pas notablement riches en cholestérol. Ils peuvent donc être consommés sans problème. A noter que le cholestérol est toujours contenu dans les graisses des aliments : il fait donc partie des matières grasses des poissons et des œufs des coquillages - le corail. Il est donc aisé de ne pas le consommer si l’on a encore des craintes.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X