Triglycérides élevés : l'hypertriglycéridémie majeure

Publié le 14 Juillet 2018 à 18h30 par La Rédaction Médisite
Il n’existe pas véritablement de symptômes correspondant à un taux de triglycérides élevé. Seul un bilan lipidique permet de révéler une éventuelle hypertriglycéridémie. Associée à un cholestérol élevé, cette dernière augmente la survenue de certaines pathologies. On fait le point.

6749347-inline-500x333.jpg© Istock

C’est quoi l’hypertriglycéridémie?

L’hypertriglycéridémie correspond à un taux excessif de triglycérides dans le sang. Ces derniers sont des lipides qui permettent de stocker les graisses au niveau des tissus adipeux et qui constituent par conséquent une source d’énergie pour notre organisme. Les triglycérides sont donc indispensables mais ils peuvent toutefois être néfastes pour notre santé s’ils sont présents en excès. Chez l’adulte, on parle d’hypertriglycéridémie dès que le taux de triglycérides est supérieur à 1,5 g/l (soit 1,7 nmol/l). Lorsque ce taux dépasse les 5 g/l, une hypertriglycéridémie majeure est diagnostiquée, et peut entraîner des risques importants sur notre santé.

Les conséquences de l’hypertriglycéridémie majeure

De manière générale, l’hypertriglycéridémie doit faire l’objet d’une surveillance médicale étroite et de la mise en place d’un régime alimentaire adéquat puisqu’elle favorise les troubles cardiovasculaires. Cela est d’autant plus vrai lorsqu'elle est associée à un taux de cholestérol lui aussi élevé. En cas d’hypertriglycéridémie majeure, il y a un risque important de pancréatite aigüe, c’est-à-dire une inflammation du pancréas qui peut s’avérer particulièrement grave, voire fatale dans certains cas.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X