Quel arrêt de travail après une opération de la cataracte ?

Publié le 14 Août 2018 par La Rédaction Médisite
L’opération de la cataracte représente la chirurgie la plus pratiquée en France. Elle vise essentiellement à remplacer un cristallin opacifié par un implant. Comment se déroule l’intervention ? Nécessite-t-elle obligatoirement un arrêt de travail ?
Publicité

6751312-inline-500x339.jpg© Istock

Opération de la cataracte: la durée de l’arrêt de travail

L’intervention de la cataracte n’occasionne généralement pas de suites postopératoires importantes. Dans la plupart des cas, le patient peut reprendre une vie normale dès le lendemain de l’opération à partir du moment où ses activités ne lui font pas courir le risque de traumatismes oculaires. La conduite, néanmoins, nécessite un recouvrement total des capacités visuelles. Ainsi, la délivrance d’un arrêt de travail est laissée à l’appréciation du médecin ophtalmologiste. Lui seul est habilité à déterminer son opportunité et sa durée en fonction de différents paramètres médicaux et du type de profession exercée.

Publicité
Publicité

Opération de la cataracte: le déroulement

L’acte chirurgical est généralement réalisé sous anesthésie locale, le globe oculaire étant endormi avec des gouttes ou un gel anesthésiant. Le chirurgien pratique alors une légère incision au niveau du sac cristallin par laquelle il va insérer une sonde à ultrasons. C’est elle qui va contribuer à désintégrer l’enveloppe du cristallin dont le contenu sera ensuite aspiré. Un implant intraoculaire est alors positionné pour compenser l’absence du cristallin. L’opération dure entre 15 et 30 minutes. Chez la plupart des patients, les bénéfices de l’intervention sont immédiats puisqu’ils recouvrent très rapidement une meilleure acuité visuelle. Les risques de complications, eux, sont extrêmement minimes et bien maîtrisés lorsqu’ils surviennent.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X