Santé des yeux : la cataracte nucléaire

La cataracte est une des principales pathologies qui affectent les yeux. Cette maladie peut prendre différentes formes, l’une d’entre elles étant la cataracte nucléaire. Mais de quoi s’agit-il et, en cas de cataracte, quel traitement peut-on mettre en place ?

Publicité

6108641-inline-500x332.jpg© Istock

Cataracte nucléaire: caractéristiques

Une cataracte se caractérise par une opacification progressive du cristallin (la lentille interne de l’œil), de sorte que la lumière est plus difficilement captée par la rétine. L’image apparaît donc comme floutée. Si la zone opaque se concentre au niveau du centre du cristallin (noyau), on parle de cataracte nucléaire. Il s’agit de la forme de cataracte la plus fréquente de toutes et elle concerne essentiellement les personnes ayant entre 60 et 80 ans. Concrètement, la cataracte nucléaire augmente la convergence des rayons lumineux (comme chez les myopes), ce qui se traduit par une diminution de la vue de loin (mais une amélioration de la vue de près). Chez une personne précédemment myope, la cataracte nucléaire intensifie la baisse de la vue de loin et les personnes sont souvent éblouies.

Publicité
Publicité

Cataracte nucléaire: traitement

Le traitement chirurgical de la cataracte nucléaire se justifie lorsque la vision n'est plus possible et qu’elle constitue un handicap dans la vie quotidienne. C’est une intervention chirurgicale extrêmement bien maîtrisée et qui permet de retrouver une bonne santé des yeux. Elle est réalisée sous anesthésie locale (ou générale), dure environ 20 minutes, et consiste à retirer le cristallin abîmé et à le remplacer par un implant. Les complications sont rares, les principales d’entre elles étant la rupture de la capsule et des troubles visuels (vue dédoublée, perception de mouches volantes, etc.)

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X