Douleur au téton : les causes hormonales

Les débuts de la puberté et les cycles menstruels sont souvent marqués par des douleurs au téton assez vives, résultant de déséquilibres hormonaux. Logique, car la poitrine est très sensible aux fluctuations des hormones, œstrogènes et progestérone. Pour les mêmes raisons, les douleurs aux tétons sont aussi fréquentes chez la femme enceinte. Normalement, il n’y a pas de lieu de s’inquiéter, mais n’hésitez pas à en parler à votre médecin pour être rassurée.

Douleur aux tétons : les petits tracas de l’allaitement…

L’allaitement maternel est une cause courante de douleur au sein. Les tétons peuvent notamment devenir très douloureux, voire saigner, si des crevasses se forment. On peut aussi citer la mastite (inflammation des glandes mammaires), douloureuse mais souvent sans gravité. La mastite infectieuse, en revanche, nécessite un traitement rapide : consultez tout de suite si vos tétons sont très rouges, gonflés, douloureux au toucher et que vous avez de la fièvre. Vous ressentez plutôt une sensation de brûlure lancinante dans vos tétons plusieurs heures après la tétée ? Dans ce cas, votre bébé a peut-être une candidose buccale : ce n’est pas grave, mais vous devrez être très traités tous les deux.

Douleur au sein : autres causes possibles

Vêtements trop serrés, kystes mammaires, prise de certains médicaments… Les causes possibles de douleur à la poitrine chez la femme sont trop nombreuses pour être toutes citées. Si la douleur persiste, consultez toujours par précaution.

Découvrez la coque de masque qui vous aide à mieux respirer sous votre masque !