L'hypothyroïdie, kézako ?

Pour comprendre le mécanisme de l'hypothyroïdie, il faut commencer par décrire le fonctionnement particulier de la thyroïde. Située juste devant la trachée, cette petite glande sécrète deux hormones thyroïdiennes ‒ la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4) ‒ qui sont toutes deux conditionnées par la TSH, une hormone commandée par l'hypophyse. En cas d'hypothyroïdie, la production de T3 et de T4 tend à diminuer. Pour pallier ce déficit, l'hypophyse libère davantage de TSH afin de favoriser leur sécrétion.

La prise de poids, l'un des symptômes de l'hypothyroïdie

Si les fluctuations des hormones thyroïdiennes favorisent la prise de poids, celle-ci se limite généralement à quelques kilos. En effet, les hormones sécrétées par la thyroïde ont une incidence avérée sur la dépense énergétique au repos. En cas d'hypothyroïdie, cette dépense tendrait à diminuer, favorisant ainsi une légère prise de poids. Certains spécialistes expliquent également que les patients présentant ce trouble thyroïdien, se sentant anormalement fatigués, ont moins d'activités physiques qu'auparavant. L'angoisse générée par la maladie favoriserait aussi les grignotages de compensation.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.