Jean-Paul Belmondo a failli tuer le fils de Jeanne Moreau

Un accident de la route a bien failli coûter la vie à Jérôme Richard, le fils de Jeanne Moreau. C’est Jean-Paul Belmondo qui se trouvait au volant du véhicule…

Il y a deux ans, presque jour pour jour Jeanne Moreau nous quittait. La mythique actrice française disparaissait à l’âge de 89 ans. Aujourd’hui, la journaliste Jocelyne Sauvard lui rend hommage dans un livre intitulé Jeanne Moreau, l’impertinente (éd. L’Archipel). Cette biographie revient sur l’un des drames de la vie de Jeanne Moreau : l’accident de la route dont a été victime son fils, à cause de Jean-Paul Belmondo.

Les faits remontent à l’année 1960, alors que Jeanne Moreau et Jean-Paul Belmondo étaient partenaires à l’écran. Ils tournaient Moderato cantabile à Blay (Gironde). Ce long-métrage, adapté du roman de Marguerite Duras, avait valu à Jeanne Moreau le prix d’interprétation féminine à Cannes. Mais malheureusement, ce film n’évoque pas que de beaux souvenirs. C’est durant ce tournage que Jérôme, le fils de l’actrice qui n’était alors qu’un enfant, a failli perdre la vie.

Jean-Paul Belmondo venait tout juste d’avoir son permis

L’accident de voiture est survenu sur une route de campagne. "Une balade en voiture avec Jean-Paul Belmondo, qui venait d’avoir son permis, pas de ceinture obligatoire, l’enfant est assis devant, à la place du mort", raconte Jocelyne Sauvard dans son livre. Si l’acteur s’en sort avec un poignet cassé, l’enfant de 11 ans est loin d’être indemne. Le jeune garçon passera 3 semaines dans le coma.

Jeanne Moreau et son ex-mari Jean-Louis Richard, réalisateur, ont veillé leur fils entre la vie et la mort chacun leur tour. Son rôle de maman surpassera alors tous les autres. L’actrice a bien failli perdre son enfant. Au grand soulagement de tous, il a fini par se réveiller. Jean-Paul Belmondo a été très marqué par la réaction pleine d’humanité de sa partenaire, qui ne lui a jamais fait aucun reproche.

Jeanne Moreau ne désirait pas son enfant…

Dans son livre, la journaliste évoque aussi le rapport compliqué à la maternité de Jeanne Moreau. L’actrice a donné naissance au petit Jérôme le 28 septembre 1949, le lendemain de son mariage avec le réalisateur français. Mais la star n’avait alors que 21 ans et était à des années lumières de l’envie d’être maman. C’est d’ailleurs le seul enfant qu’elle n’aura jamais.

Jeanne Moreau n’a d’ailleurs pas caché ce non-désir d’enfant. Avant sa mort, elle avait confié à Madame Figaro que Jérôme n’était pas désiré. "J’ai eu un enfant. Je n’en voulais pas, confiait-elle. Je sais que je choque beaucoup de femmes, mais je ne suis pas maternelle". Jeanne Moreau a ainsi vécu son accouchement comme une libération. "J’ai accouché en deux heures, confiait-elle à la revue Marie Claire. À peine rentrée dans ma chambre, j’ai téléphoné à mon metteur en scène".

L’actrice était, en effet, captivée par son métier et sa carrière. Le cinéma était sa priorité. Dans son livre, Jocelyne Sauvard tient néanmoins à rappeler que malgré tout, Jeanne Moreau aimait son fils. Et lorsque ce dernier s'est trouvé dans le coma, c’est lui qui est passé avant tout pour elle.

Au fil des années, le petit Jérôme est devenu une personne discrète et renfermée et un adolescent "mal dans sa peau". Jeanne Moreau affirmait même qu’il était malheureux. C’est lorsqu’il décide de s’installer à Los Angeles, que Jérôme Richard parvient à trouver sa voie : devenu artiste peintre, il est parvenu à se construire seul, mettant un océan entre sa mère et lui.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Jeanne Moreau, l’impertinente, Jocelyne Sauvard, éd. L’Archipel, 26 Juin 2019
Jeanne Moreau : “Oui, j’ai vécu comme un garçon”, Madame Figaro, 31 juillet 2017