Causes du gonflement des ganglions sous les aisselles

Une adénopathie axillaire peut être provoquée par une infection virale ou bactérienne comme le sida, la brucellose, la toxoplasmose, la syphilis ou la maladie des griffes du chat. Elle est parfois causée par une affection auto-immune (lupus érythémateux disséminé), une leucémie, un mélanome malin, un abcès ou une tumeur.

La consultation médicale en présence de ganglions sous les aisselles

En premier lieu, le médecin pose quelques questions pour connaître l’âge, l’état de santé général et les antécédents de la patiente. Il recherche d’autres symptômes comme de la fièvre qui pourraient orienter son diagnostic. Il procède ensuite à la palpation des ganglions axillaires, des seins (pour identifier une éventuelle tumeur) et de l’abdomen (pour savoir si la rate et le foie ont augmenté de volume). La palpation peut être accompagnée d’une mammographie, d’analyses sanguines et d’une ponction.

Que se passe-t-il si les ganglions sous les aisselles sont bien un signe de cancer ?

La mammographie permet généralement de détecter un cancer du sein. Un prélèvement de la tumeur (biopsie) sera alors nécessaire afin de connaître la nature et l’étendue de la tumeur. Avant de mettre en place un traitement adapté, un bilan d’extension sera réalisé pour savoir si les cellules cancéreuses ont migré vers les structures situées à proximité ou vers d’autres organes (recherche de métastases).

Ne vous sentez plus mal à l'aise lorsque vous portez un masque ! Découvrez le support de masque qui vous simplifie votre quotidien !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.