Sommaire

Taux élevé : attention à l'hyperferritinémie!

On peut évoquer des taux de ferritine élevés, c'est-à-dire au-delà des taux indiqués ci-dessus (notamment, à partir de 400 µg/L ou 500 µg/L).

Une hyperferritinémie peut être associée à une surcharge en fer, comme lors d’hémochromatose ou de transfusions sanguines itératives, mais le plus souvent, on observe une hyperferritinémie en l’absence de surcharge en fer.

Un taux élevé de ferritine peut être le signe :

  • une hémochromatose ;
  • une tumeur (on observe une élévation de la ferritine dans certains cancers et dans les hémopathies) ;
  • un syndrome infectieux ;
  • une cytolyse (destruction des cellules) ;
  • un syndrome inflammatoire ;
  • une consommation excessive d’alcool ;
  • une lyse cellulaire (hépatique ou musculaire) ;
  • un syndrome métabolique ;
  • des thalassémies.

L’hyperferritinémie dysmétabolique (HD) associée au syndrome métabolique, est actuellement la cause la plus fréquente d’élévation de ferritine dans la population générale.

Un taux de ferritine élevé seul (bilan sanguin isolé), ne permet pas de mettre en évidence une pathologie sous-jacente. Un examen médical, associé à des examens complémentaires, est nécessaire.

Sources

Concentrations sériques de ferritine, OMS. 

Hémochromatose génétique, Inserm, 1 janvier 2016.

Que faire devant une hyperferritinémie ?, Association Française de Formation Médicale Continue en Hépato-Gastro-Entérologie.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.